Sourds et mal­en­ten­dants mieux en­ten­dus

20 Minutes (Montpellier) - - ACTUALITÉ -

Rendre le té­lé­phone plus ac­ces­sible aux sourds et aux mal­en­ten­dants. C’est l’ob­jec­tif d’un nou­veau ser­vice lan­cé lun­di par les opé­ra­teurs de té­lé­com­mu­ni­ca­tions, en ap­pli­ca­tion de la loi sur le nu­mé­rique adop­tée en oc­tobre 2016. « Bon­jour, vous êtes en re­la­tion avec la pla­te­forme té­lé­pho­nique Ro­ger Voice, une per­sonne sourde cherche à vous joindre. Je suis in­ter­prète et je vais tra­duire votre conver­sa­tion.» Voi­là la ph­rase que de­vrait en­tendre l’in­ter­lo­cu­teur. Avant ce­la, au mo­ment de pas­ser l’ap­pel, la per­sonne sourde ou mal­en­ten­dante au­ra vu s’af­fi­cher sur son écran une liste de dif­fé­rentes op­tions : un in­ter­prète en langue des signes, un « co­deur en langue par­lée com­plé­tée », ou un ap­pel vi­suel avec trans­crip­tion du sous-ti­trage et cor­rec­tion par «un scribe». Pour les sourds aveugles, la conver­sa­tion se­ra trans­crite sur une in­ter­face braille, sa ré­ponse en­suite vo­ca­li­sée à son in­ter­lo­cu­teur.

De­puis lun­di, les opé­ra­teurs sont te­nus d’of­frir une heure d’ap­pel gra­tuit par mois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.