L’OM y a cru, mais à la fin, c’est le PSG qui gagne (0-2)

Foot­ball Le PSG, vain­queur de l’OM (0-2), peut re­mer­cier Mbap­pé, en­tré en cours de match

20 Minutes (Montpellier) - - NEWS - A Mar­seille, Jean Saint-Marc

Les ado­les­cents n’aiment pas les di­manches en fa­mille. Alors, ils font la gueule, sur le ca­na­pé, pen­dant que les autres font sem­blant de s’amu­ser. Dans cette his­toire, l’ado, c’est Mbap­pé. Le ca­na­pé : le banc de touche du Vé­lo­drome. Sauf que, dans la réa­li­té, l’ado s’est bou­gé les fesses. Et le score du match a un peu chan­gé (0-2).

V Ney­mar agace. Il est ef­fec­ti­ve­ment très éner­vant, avec cette ten­dance à ten­ter sys­té­ma­ti­que­ment le geste beau mais idiot : re­prise fa­çon se­pak ta­kraw ou coup du som­bre­ro. Mais il y a une cho­ré­gra­phie plus fa­ti­gante, en­core, que les ara­besques de Ney­mar. Un en­chaî­ne­ment qu’on a vu mille fois : des ex­ci­tés qui piquent un sprint dans le vi­rage, les flics et les sta­diers qui ac­courent. A la fois idiot et moche, comme la cé­lé­bra­tion de Drax­ler, au­teur du but du break (95e).

V Mar­seille à pile ou face. L’an der­nier, au même en­droit et à la même heure, l’OM avait concé­dé un sur­pre­nant match nul (2-2). Au Parc, pour la pre­mière de Ru­di Gar­cia ? Même ta­rif (0-0). Le coach mar­seillais a ten­té la même stra­té­gie. Un plan de jeu mi­ni­ma­liste, de l’agres­si­vi­té, quitte à ce que l’équipe soit cou­pée en deux et qu’elle risque, à chaque se­conde, d’ex­plo­ser en vol. Ça offre aus­si de jo­lies ful­gu­rances. Of­fen­sives, comme ce coup franc de Payet sor­ti par Areo­la (57e) ou cette mine d’Ama­vi (78e). Dé­fen­sives, comme ce sau­ve­tage sur la ligne de Stroot­man (45e) ou cette pa­rade de Man­dan­da sur une frappe sèche de Meu­nier (76e). Emo­tion­nelles, quand l’ar­bitre re­fuse (à tort ?) l’éga­li­sa­tion mar­seillaise (86e).

V Et puis ça casse. Pas­se­ment de jambes, cro­chet à gauche, à droite : Ky­lian Mbap­pé. Vous al­lez dire qu’on fait trop de ré­fé­rences mu­si­cales et qu’on a trop écou­té Ve­ge­dream. On a aus­si beau­coup écrit sur le pro­dige du foot­ball fran­çais. Et par­fois, le mieux est de faire simple. Soixan­te­sixième mi­nute de jeu, il part dans la pro­fon­deur, fait de Ka­ma­ra sa chose. Man­dan­da s’écroule et la fête est fi­nie.

Trois mi­nutes après son ap­pa­ri­tion sur la pe­louse, Ky­lian Mbap­pé a mar­qué.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.