Une fable mi­ra­cu­leuse

Fan­tas­tique L’Ita­lienne Alice Rohr­wa­cher réa­lise un film éton­nant sur les in­éga­li­tés so­ciales

20 Minutes (Montpellier) - - CINÉMA - Sté­phane Le­blanc

Quelle mouche l’a pi­quée ? Avec Heu­reux comme Laz­za­ro, la réa­li­sa­trice de 36 ans Alice Rohr­wa­cher, fi­gure mon­tante du ci­né­ma ita­lien, signe une fable so­ciale et po­li­tique em­preinte de spi­ri­tua­li­té et de fan­tai­sie. Ce mi­racle de ci­né­ma ra­conte comment, à la faillite de la fa­mille aris­to­crate qui les em­ploie, des pay­sans fi­gés dans une rus­ti­ci­té hors d’âge se comme l’ex­plique Alice Rohr­wa­cher, sur la­quelle au­cune des hor­reurs du monde ne semble avoir de prise. Dans ce contexte, on ne peut qu’être en­voû­té par le per­son­nage de can­dide ma­gni­fique qu’in­ter­prète le jeune Adria­no Tar­dio­lo. « C’est quand même un type qui est ca­pable de faire pleu­voir quand il est triste, ra­conte la réa­li­sa­trice. Pour au­tant, je ne vou­lais pas faire un film sur un per­son­nage ori­gi­nal, mais ori­gi­nel. Quel­qu’un que cha­cun puisse re­con­naître, quels que soient l’en­droit ou l’époque dans la­quelle il vit.» Un type ca­pable de se re­le­ver d’une chute de trente mètres et de re­trou­ver ses an­ciens com­pa­gnons, vingt ans plus tard, sans avoir pris une ride : Laz­za­ro est un mi­ra­cu­lé de l’exis­tence, comme pou­vait l’être La­zare, l’ami que Jé­sus a res­sus­ci­té. Alice Rohr­wa­cher n’est pas croyante, même si ses films sont bai­gnés d’une lu­mière spi­ri­tuelle. « Ce­la vient de ma cul­ture, mais je ne suis ja­mais en­trée dans au­cune re­li­gion », ra­conte-t-elle.

Son hé­ros ne se­ra d’ailleurs pas sau­vé par la re­li­gion ni par la po­li­tique, mais par un loup. « C’est un ani­mal qui ren­voie au plus pro­fond de l’en­fance », note Alice Rohr­wa­cher. Un ani­mal étrange et so­li­taire, à l’image de Laz­za­ro, ca­pable de faire peur à ceux qui ont dé­ci­dé de le pour­chas­ser, mais en réa­li­té à peine plus sau­vage que l’homme, qui est un loup pour l’homme, comme cha­cun sait.

«Je ne vou­lais pas faire un film sur un per­son­nage ori­gi­nal, mais ori­gi­nel. »

L’ac­teur trans­al­pin Adria­no Tar­dio­lo.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.