Sur­veillants et confi­dents, les cha­pe­rons guident les pré­ten­dantes à la cou­ronne

Miss France Pen­dant la pré­pa­ra­tion et le règne de la reine de beau­té, ces hommes de l’ombre, ap­pré­ciés des can­di­dates, jouent un rôle es­sen­tiel

20 Minutes (Montpellier) - - NEWS - De notre en­voyée spé­ciale à l’île Mau­rice, Claire Bar­rois

« Réunion ! Vous croyez vrai­ment que c’est une bonne idée de man­ger des bei­gnets le soir ? » Du­rant leur mois de pré­pa­ra­tion avant l’élec­tion de Miss France 2019, qui se tient le 15 dé­cembre à 21 h à Lille (en di­rect sur TF1), les trente pré­ten­dantes à la cou­ronne sont sui­vies de près par deux cha­pe­rons. Leur rôle : les sur­veiller, mais sur­tout les ac­com­pa­gner et leur per­mettre de vivre cette pé­riode stres­sante au mieux.

« Nous en­ca­drons le groupe, gé­rons la coor­di­na­tion entre la pro­duc­tion, le sty­lisme, le ma­quillage et la coif­fure, ex­plique Oli­vier Noël, cha­pe­ron pour la on­zième an­née. Nous sommes les ré­fé­rents quant à ce qu’elles doivent faire et sommes là pour ré­pondre à leurs moindres be­soins. » Quel genre de pro­blèmes? Le manque de la fa­mille, le be­soin d’ache­ter des pro­tec­tions hy­gié­niques ou des choses très per­son­nelles.

«Il y a trente filles, le cadre doit être le même pour tout le monde, rap­pelle le cha­pe­ron. Je vou­voie les can­di­dates, ce ne sont pas mes co­pines. On leur fait créer des cris de guerre pour les boos­ter. » En de­hors du mo­ral, les cha­pe­rons doivent aus­si ai­der les jeunes filles à gar­der le phy­sique avec le­quel elles ont été élues. « Au dé­but du mois de pré­pa­ra­tion, nous leur di­sons : “Vous avez été élues avec un poids de forme, les gens doivent vous re­trou­ver comme ça le soir du prime ”, re­con­naît Oli­vier Noël. On re­garde leurs as­siettes, mais on ne les flique pas. Si nous avons une ré­flexion à leur faire, c’est plu­tôt au buf­fet, avant qu’elles se servent. »

« Dark Va­dor »

« Une fois Miss France élue, notre re­la­tion change, ex­plique Oli­vier Noël. On se tu­toie on est proches, parce qu’on passe un an en­semble. Je l’ac­com­pagne dans ses pres­ta­tions et je gère l’ap­par­te­ment que l’or­ga­ni­sa­tion met à sa dis­po­si­tion. » Un chan­ge­ment de si­tua­tion qui fait écrire à Iris Mit­te­naere, Miss France 2016, dans son livre Tou­jours y croire, (éd. Har­per Co­lins) qu’il était «Dark Va­dor» pen­dant la pré­pa­ra­tion, avant de dé­cou­vrir qu’il était « un homme ado­rable et dé­voué sur qui je vais pou­voir comp­ter à chaque ins­tant ».

Le cha­pe­ron Oli­vier Noël en­tou­ré de trois Miss, lors du voyage à l’île Mau­rice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.