Une lueur d’es­poir?

Cop24 Pré­ser­ver les res­sources en eau est un en­jeu es­sen­tiel dans le bas­sin mé­di­ter­ra­néen

20 Minutes (Montpellier) - - NEWS - Jé­rôme Dies­nis

La Con­fé­rence sur le cli­mat, qui s’est ou­verte en Po­logne, doit no­tam­ment être l’oc­ca­sion de pré­sen­ter des so­lu­tions contre le ré­chauf­fe­ment de la pla­nète. Les ini­tia­tives lo­cales ne manquent pas. Ain­si, l’agence Rhône Mé­di­ter­ra­née Corse fi­nance des pro­jets pour éco­no­mi­ser et sau­ve­gar­der l’eau.

Les pé­riodes de sé­che­resse sont de plus en plus fré­quentes et vont se gé­né­ra­li­ser. Dans le sud de la France, l’agence Rhône Mé­di­ter­ra­née Corse dis­pose de 2,6 mil­lions d’eu­ros de cré­dits sur six ans. Une somme uti­li­sée pour ac­com­pa­gner des pro­jets vi­sant à éco­no­mi­ser et sau­ve­gar­der les res­sources en eau, dans un pro­gramme bap­ti­sé Sau­vons l’eau.

Traque des fuites

Pour ré­pondre aux be­soins des ha­bi­tants, des in­dus­triels et des agri­cul­teurs, le dé­fi­cit en eau est es­ti­mé à 80 mil­lions de m3 (l’équi­valent de la con­som­ma­tion d’une mé­tro­pole d’un mil­lion d’ha­bi­tants). Dans le Lan­gue­doc, la to­ta­li­té les bas­sins­ver­sants est en dé­fi­cit. Plu­sieurs pro­jets sont en­cou­ra­gés : la traque des fuites sur le ré­seau d’eau po­table, ou en­core la réuti­li­sa­tion des eaux trai­tées, re­je­tées en mer. « Cette eau pour­rait ar­ro­ser des ter­rains de golf ou être uti­li­sés sur les terres agri­coles, plu­tôt que d’être pui­sée dans les nappes phréa­tiques », ex­plique Laurent Roy, le di­rec­teur gé­né­ral de l’agence Rhône Mé­di­ter­ra­née Corse. « Fi­nan­cer la pose de re­vê­te­ments qui per­mettent l’in­fil­tra­tion de l’eau dans les sols » ou « chan­ger les usages dans l’agri­cul­ture » sont d’autres axes prio­ri­taires. En Mé­di­ter­ra­née, le sys­tème d’ir­ri­ga­tion par ca­naux est lar­ge­ment uti­li­sé. « Or, la ma­jeure par­tie de l’eau est uti­li­sée comme force pour pous­ser l’eau », re­prend Laurent Roy. Alors que les pé­riodes de sé­che­resse conduisent de plus en plus de vi­ti­cul­teurs à ar­ro­ser les vignes, le fi­nan­ce­ment de me­sures de goutte à goutte ou dans des tuyaux « peut di­vi­ser par cinq le to­tal d’eau pré­le­vé ».

Il est aus­si en­vi­sa­gé de res­tau­rer des cours d’eau, et de dé­truire cer­tains des bar­rages éri­gés au fil des dé­cen­nies, ou de lut­ter contre la pol­lu­tion no­tam­ment en mo­der­ni­sant une ving­taine de sta­tions d’épu­ra­tion dans le Lan­gue­doc.

A Pa­ris, ven­dre­di.A nos lec­teurs. Chaque mar­di, re­trou­vez « 20 Mi­nutes » en ver­sion PDF sur le site et les ap­pli­ca­tions mo­biles. Et sui­vez l’ac­tua­li­té sur l’en­semble de nos sup­ports nu­mé­riques.

Une sé­che­resse de­ve­nue ré­cur­rente.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.