Re­laxés après avoir ré­cu­pé­ré des ali­ments dans une pou­belle

Léa et Adrien ont été re­laxés pour avoir ré­cu­pé­ré des ali­ments à la pou­belle

20 Minutes (Montpellier) - - NOUVELLES - Ni­co­las Bon­zom

C’était une nuit de mai 2014, à Fron­ti­gnan. Deux jeunes hommes et une jeune femme, qui se sont ren­con­trés dans un squat de Mont­pel­lier, avaient es­ca­la­dé le por­tail d’un su­per­mar­ché, et rem­pli des sacs de den­rées ali­men­taires, je­tées à la pou­belle par le ma­ga­sin. Pin­cés par des po­li­ciers, ils se­ront pla­cés en garde à vue, puis ju­gés, en 2015, et condam­nés pour vol, mais dis­pen­sés de peine.

« Une dé­ci­sion im­por­tante »

L’af­faire, qui avait sou­le­vé la pro­blé­ma­tique du de­ve­nir des in­ven­dus dans les grandes sur­faces, avait fait grand bruit. Deux d’entre eux, Léa et Adrien, avaient fait ap­pel. Mar­di, ils ont été re­laxés. « La cour d’ap­pel s’est ap­puyée sur une ju­ris­pru­dence de la cour de cas­sa­tion, qui avait consi­dé­ré que des den­rées ali­men­taires mises à la pou­belle étaient aban­don­nées, et donc, que per­sonne ne pou­vait en re­ven­di­quer la pro­prié­té, ex­plique Ni­co­las Gal­lon, l’avo­cat de Léa et Adrien. Il ne s’agit donc en au­cun cas d’un vol. Cette dé­ci­sion est im­por­tante car elle tra­duit un re­gard plus com­pa­tis­sant de la so­cié­té sur cette pra­tique, qui est le fruit d’une mi­sère so­ciale. » Léa, pour qui cette re­laxe est « un grand pas », es­time « im­por­tant » que les « gens qui se nour­rissent quo­ti­dien­ne­ment d’ali­ments je­tés à la pou­belle ne se sentent pas cou­pables de le faire ». « C’était notre fa­çon de nous nour­rir, de nour­rir les co­pains, nous fai­sions ce­la par né­ces­si­té, pour rem­plir le fri­go, confie Adrien. L’ob­jec­tif, c’était aus­si de lut­ter contre le gas­pillage ali­men­taire. » « Pour­quoi ce ne sont pas eux [les su­per­mar­chés] qui sont pour­sui­vis pour je­ter toute cette nour­ri­ture, s’étonne la jeune femme ? Ce se­rait plus lo­gique, se­lon moi. » L’en­seigne, qui avait por­té plainte, ne s’est pas por­tée par­tie ci­vile pour le pro­cès.

Adrien et Léa, mar­di, de­vant les marches de la cour d’ap­pel de Mont­pel­lier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.