« Mon club est Mont­pel­lier, pas Lille »

Foot­ball An­dy De­lort as­sume de ne pas avoir ren­du le bal­lon aux Lillois en fin de match

20 Minutes (Montpellier) - - MONTPELLIER SPORTS - Jé­rôme Dies­nis

Tou­ché au vi­sage par un pro­jec­tile (un sa­chet de chou­chous semble-t-il) en fin de match mar­di soir à la Mos­son (0-1), le gar­dien Mike Mai­gnan a en­voyé le bal­lon en touche pour se plaindre à l’ar­bitre. Mais, alors que tous les Lillois at­ten­daient que les Mont­pel­lié­rains leur re­donnent le bal­lon, Sku­le­tic a joué ra­pi­de­ment la touche pour De­lort qui a im­mé­dia­te­ment cen­tré à des­ti­na­tion de La­borde. L’an­cien Bor­de­lais a re­pris le bal­lon en po­si­tion de hors-jeu, en­traî­nant un dé­but d’échauf­fou­rée. « Ce n’était pas très fair-play », ré­su­mait Xe­ka, le mi­lieu du Losc. Le coach Ch­ris­tophe Gal­tier était, lui, plus in­ci­sif : « C’est in­ex­pli­cable. Je suis al­lé voir Michel [Der Za­ka­rian], sans au­cune agres­si­vi­té. Je lui ai dit : “Michel, tu dois rap­pe­ler à l’ordre tes joueurs.” Il m’a ré­pon­du : “Je n’ai pas dit à mes joueurs de jouer.” Je le sais. Mais il se passe quoi s’il y a but là­des­sus ? Michel va dire de nous lais­ser mar­quer ? Un peu com­pli­qué… Même si je sais qu’il est ca­pable de le faire. Évi­dem­ment qu’on a tous en­vie de ga­gner, qu’il y a des en­jeux. Il n’en reste pas moins que c’est loin d’être un geste fair-play, qui peut en­gen­drer beau­coup de pro­blèmes. » Le coach mont­pel­lié­rain pré­fè­rait bot­ter en touche : « Moi, je n’ai pas de­man­dé à mes joueurs de jouer di­rect et de mar­quer. Je ne sais pas pour­quoi l’ar­bitre a ar­rê­té le match, pour­quoi le gar­dien a mis le bal­lon de­hors. » Non sans se mo­quer de Mike Mai­gnan, quand on lui rap­porte l’ob­jet du dé­lit : « Il a dû avoir très mal… » En re­vanche, An­dy De­lort

as­sume com­plè­te­ment son geste : « Si on marque sur l‘ac­tion, je m’en fous. Mon club, c’est Mont­pel­lier, ce n’est pas Lille. Moi je joue le jeu. Si on re­ve­nait au nul sur cette ac­tion, [les Lillois] m’au­raient in­sul­té, mais je m’en fou­tais. »

« Je ne suis pas d’ac­cord avec ça, mais c’est nor­mal, lui ré­torque le dé­fen­seur lillois Jo­sé Fonte. L’ar­bitre a pris la bonne dé­ci­sion, mais De­lort a… » Le dé­fen­seur cherche ses mots, un jour­na­liste lui souffle : « Exa­gé­ré ? » « Oui, c’est ça . » Hors-jeu ou pas, l’ar­bitre a es­ti­mé que l’ac­tion n’au­rait pas dû avoir lieu, puis­qu’il a re­pris le jeu avec un entre-deux. On ima­gine la bron­ca qui se­rait tom­bée des tri­bunes de la Mos­son si La­borde avait ins­crit le but de l’éga­li­sa­tion.

« Si on re­ve­nait sur cette ac­tion, les Lillois m’au­raient in­sul­té mais je m’en fou­tais. » An­dy De­lort

An­dy De­lort (ici face à Bor­deaux) se moque des po­lé­miques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.