20 Minutes (Montpellier)

La France arrête sept anciens des Brigades rouges

-

Sept anciens membres des Brigades rouges italiennes, condamnés en Italie pour des actes de terrorisme commis dans les années 1970-1980, ont été interpellé­s en France mercredi matin, à la demande de l’Italie, et trois autres sont recherchés, sur décision d’Emmanuel Macron, a annoncé l’Elysée. La décision de transmettr­e au parquet ces dix noms, sur « des demandes italiennes qui portaient à l’origine sur 200 individus », « a été prise par le président et s’inscrit strictemen­t dans la doctrine Mitterrand d’accorder l’asile aux ex-brigadiste­s, sauf pour les crimes de sang, a précisé l’Elysée. L’extraditio­n d’activistes d’extrême gauche venus se réfugier en France après les « années de plomb », marquées par des attentats et des violences des Brigades rouges, surtout entre 1968 et 1982, est une demande de l’Italie depuis des années, à laquelle la France n’avait quasiment jamais accédé. La justice doit maintenant se prononcer sur leur extraditio­n.

 ??  ?? La cité de la Capsulerie est connue pour la vente de stupéfiant­s.
La cité de la Capsulerie est connue pour la vente de stupéfiant­s.

Newspapers in French

Newspapers from France