Ils visent l’Hi­ma­laya pour fa­ci­li­ter leur in­ser­tion

Sept jeunes en dif­fi­cul­té d’in­ser­tion vont gra­vir l’An­na­pur­na en avril pour mon­trer leur va­leur

20 Minutes (Nantes) - - News - Frédéric Bre­non

Ils ont entre 18 et 29 ans et sont tous ori­gi­naires du quar­tier Bel­le­vue. Sept jeunes nan­tais en dif­fi­cul­té d’in­ser­tion se sont lan­cé un dé­fi am­bi­tieux : réa­li­ser, du 6 au 18 avril, l’as­cen­sion de l’An­na­pur­na (Né­pal), l’un des plus hauts mas­sifs de l’Hi­ma­laya. Ob­jec­tif : prou­ver de quoi ils sont ca­pables afin de re­ve­nir mieux ar­més sur le mar­ché de l’em­ploi. Si le trek ne né­ces­site pas de com­pé­tences d’al­pi­nisme, il ré­clame tout de même une sa­crée en­du­rance. Onze jours de marche, 2300 m de dé­ni­ve­lé, une mé­téo im­pré­vi­sible et une ar­ri­vée à 4 200 m d’al­ti­tude fi­gurent au me­nu.

«Mon­trer que c’est pos­sible»

« Nous ne sommes que trois à connaître la montagne. Cer­tains ne sont ja­mais al­lés plus haut que la butte Sainte-Anne », ri­gole Mi­lo, 21 ans. Le groupe, qui se­ra ac­com­pa­gné de trois en­ca­drants et deux ca­mé­ra­men, ne se connais­sait pas au dé­part. C’est Lin­da Re­ma­di, 29 ans, sa­la­riée de l’as­so­cia­tion Etin­celle, qui l’a for­mé en sep­tembre. « Ces jeunes avaient per­du la mo­ti­va­tion, ne vou­laient même plus en­voyer de CV. J’ai eu cette idée d’un dé­fi suf­fi­sam­ment grand pour les pous­ser à se dé­pas­ser. » « Il y a aus­si le sym­bole. S’at­ta­quer à un som­met et re­des­cendre en­semble, mon­trer que c’est pos­sible », ajoute Mi­lo. Quand on leur a pro­po­sé, la plu­part ont cru à « une blague ». « J’ai re­gar­dé sur une carte pour voir où c’était », se sou­vient Si­mon, 22 ans. « Ça pa­rais­sait fou. Je ne fai­sais pas de sport. Main­te­nant je m’en­traîne plu­sieurs fois par se­maine », ra­conte San­tia­na, 24 ans. Les sept Nan­tais se sont mis à la boxe, à la course à pied et à la ran­do. « Ça n’a pas été fa­cile. Mais ils ont énor­mé­ment pro­gres­sé », se fé­li­cite Lin­da. Il a aus­si fal­lu fi­nan­cer le pro­jet. Quelque 36 000 € ont été réunis grâce à des par­te­naires. « Jus­qu’à fin jan­vier, on n’avait pas tout, confie Lin­da. On y a cru, on n’a pas lâ­ché. » La pré­pa­ra­tion a dé­jà fait fran­chir un pa­lier au groupe. « On a ren­con­tré des gens, on a ap­pris des choses. Je me sens plus à l’aise à l’oral », ex­plique San­tia­na. « On s’est trou­vé un ob­jec­tif », com­plète Imane.

Six membres de l’équipe avec deux re­pré­sen­tants du spon­sor Best In­té­rim.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.