Les an­ti veulent gar­der la main

20 Minutes (Nantes) - - Grand Nantes -

Les op­po­sants à l’ex-pro­jet d’aé­ro­port à Notre-Dame-des-Landes sont les « seuls lé­gi­times » à prendre en charge le ter­ri­toire de la ZAD qu’ils ont « sau­vée de la des­truc­tion pro­gram­mée », ont-ils fait sa­voir ven­dre­di, alors que l’Etat s’ap­prête à ou­vrir la concer­ta­tion sur le de­ve­nir des terres agri­coles. Cette concer­ta­tion s’an­nonce aus­si âpre que longue, les 1 650 ha de terres étant convoi­tés à la fois par le mou­ve­ment an­ti-aé­ro­port et par le con­seil dé­par­te­men­tal de Loire-At­lan­tique qui sou­haite en confier la ges­tion à la chambre d’agri­cul­ture.

Ex­pul­sions confir­mées

« L’aban­don du pro­jet d’aé­ro­port est l’abou­tis­se­ment d’une longue lutte sou­te­nue ac­ti­ve­ment par des di­zaines de mil­liers de per­sonnes », sou­ligne dans un com­mu­ni­qué le mou­ve­ment an­ti-aé­ro­port, qui af­firme être le « seul en me­sure de mettre en oeuvre un pro­jet co­hé­rent (...) ar­ti­cu­lant la pé­ren­ni­sa­tion des ha­bi­tats, l’im­pul­sion d’une dy­na­mique agri­cole in­édite et le soin ap­por­té aux ques­tions en­vi­ron­ne­men­tales ». La pré­fète, Ni­cole Klein, a confir­mé que les oc­cu­pants re­fu­sant l’état de droit se­ront « ex­pul­sés », lors d’une opé­ra­tion qui se­ra me­née « avec dis­cer­ne­ment » et « après la fin de la trêve hi­ver­nale », dans trois se­maines. « Une des grandes sur­prises, c’est que per­sonne n’est par­ti », a dé­cla­ré Ni­cole Klein, qui es­time à « entre 150 et 200 » le nombre de per­sonnes vi­vant ac­tuel­le­ment sur le site. « Per­sonne n’est ve­nu non plus », a-t-elle in­di­qué.

Des ex­pul­sions se pré­parent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.