« La­ra Croft n’a pas be­soin de plaire à tout prix »

Le réa­li­sa­teur de « Tomb Raider » ex­plique en quoi sa La­ra Croft ne res­semble pas à celle des films pré­cé­dents

20 Minutes (Nantes) - - News - Ca­ro­line Vié

Elle est fraîche, toute jeu­nette, fau­chée comme les blés et aban­don­née par son pa­pa. La La­ra Croft du nou­veau Tomb Raider, in­car­née par la Sué­doise Ali­cia Vi­kan­der n’a, de prime abord, pas le cô­té flam­boyant de l’hé­roïne que cam­pa An­ge­li­na Jo­lie en 2001 et 2003. « Mon film ra­conte les dé­buts de La­ra Croft, avant qu’elle pos­sède son châ­teau et de­vienne la jus­ti­cière que tout le monde connaît, ex­plique le réa­li­sa­teur, Roar Uthaug. Je ne voyais pas l’in­té­rêt de re­faire ce qui avait été dé­jà très réus­si. » Dans ce re­boot, la de­moi­selle s’es­saie pour la pre­mière fois à l’aven­ture en par­tant à la re­cherche de son père dis­pa­ru. Le réa­li­sa­teur de The Wave a ex­pli­qué à 20 Mi­nutes en quoi son hé­roïne ne res­semble pas à celles des pré­cé­dentes ver­sions. « Sa fra­gi­li­té fait par­tie de son charme, car elle est en­core naïve et peu pré­pa­rée à af­fron­ter de vé­ri­tables dan­gers, ra­conte le réa­li­sa­teur. Au dé­but du film, La­ra Croft est une jeune femme or­di­naire contrainte de ga­gner sa vie avec son vé­lo, bien qu’elle ma­ni­feste tout de suite un goût pour les dé­charges d’adré­na­line. » Il n’y a pas d’en­jeu amou­reux dans Tomb Raider. C’est son père dis­pa­ru (joué par Do­mi­nic West) qui mo­no­po­lise l’at­ten­tion de La­ra Croft, quand elle n’est pas cap­tu­rée par le mé­chant (cam­pé par Wal­ton Gog­gins). « Elle ne pense pas à l’amour, car elle a en­core beau­coup de choses in­times à ré­gler avant de se lan­cer dans ce type d’aven­ture. Une hé­roïne de ci­né­ma peut très bien se pas­ser d’amou­reux. Ce­la me semble un bon mes­sage à faire pas­ser aux jeunes que de leur mon­trer que La­ra Croft en­vi­sage sa vie de fa­çon in­dé­pen­dante. » Là où An­ge­li­na Jo­lie jouait à fond la carte de la fé­mi­ni­té triom­phante, Ali­cia Vi­kan­der, toute mi­gnonne qu’elle est, garde un as­pect en­fan­tin dans sa fa­çon de se com­por­ter. Elle ac­quiert chè­re­ment sa ma­tu­ri­té. « C’était très im­por­tant pour moi de ne pas in­sis­ter sur son cô­té sexy, dé­clare le ci­néaste. Ce­la de­vrait fa­vo­ri­ser l’iden­ti­fi­ca­tion des jeunes femmes, car je tiens à ce que Tomb Raider at­tire aus­si un pu­blic fé­mi­nin. La­ra Croft est une femme en de­ve­nir. Elle ne res­sent pas le be­soin de plaire à tout prix. Elle doit dé­jà se plaire à elle-même, ce qui la rend plus hu­maine. »

« C’était très im­por­tant pour moi de ne pas in­sis­ter sur son cô­té sexy. »

Ali­cia Vi­kan­der in­ter­prète La­ra Croft dans ce der­nier re­boot.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.