Le ro­bot ALF prêt à ré­vo­lu­tion­ner la tour­née du fac­teur

La Poste teste une ma­chine vi­sant à sou­la­ger les sa­la­riés

20 Minutes (Nantes) - - Grand Nantes - Quen­tin Bur­ban

Et si le fac­teur tro­quait son vé­lo ou son cha­riot pour un ro­bot sui­veur ? C’est l’hy­po­thèse de­ve­nue de plus en plus réa­liste au sein de La Poste. De­puis un an et de­mi, l’en­tre­prise dé­ve­loppe ALF (As­sis­tant à la li­vrai­son pour le fac­teur) à Nantes. Tes­tée sur­tout l’été der­nier dans les rues pié­tonnes, la ma­chine créée par la so­cié­té Ef­fi­dence est ca­pable de por­ter 150 kg de cour­riers et de co­lis (contre 45 kg sur les vé­los élec­triques), dé­doua­nant ain­si le fac­teur de charges lourdes. A l’étape de concept, cette créa­tion ré­pond à un be­soin d’op­ti­mi­ser l’es­pace, car les co­lis sont en­com­brants. « Au­jourd’hui, nous li­vrons moins de cour­riers qu’avant, mais plus de co­lis (1 509 par jour), ex­plique Eric Gau­thier, res­pon­sable in­no­va­tion de La Poste. La li­vrai­son de co­lis est un sec­teur très concur­ren­tiel. Il nous faut donc trou­ver des so­lu­tions al­ter­na­tives. »

« Un gain phy­sique »

Mu­nie d’un li­dar, ra­dar à in­fra­rouge de 360°, la ma­chine scanne pour dé­tec­ter les jambes du fac­teur qui s’y pré­sente en face. Com­plé­té par des bornes sen­sibles si­tuées à l’avant et à l’ar­rière, le ro­bot peut suivre ou pré­cé­der le fac­teur dans ses dé­pla­ce­ments, tout en évi­tant les obs­tacles. Un bou­ton de se­cours est pré­vu en cas de panne, afin de pou­voir dé­pla­cer le cha­riot ma­nuel­le­ment en at­ten­dant une as­sis­tance. Pour évi­ter les vols, chaque fac­teur tes­teur est équi­pé d’une ma­nette. « Je suis le seul à pou­voir dé­pla­cer la ma­chine, af­firme Is­sa Alias, fac­teur de­puis seize ans. Toutes les poches du ro­bot se ferment au­to­ma­ti­que­ment lorsque je m’éloigne. » Rou­lant à 6 km/h et d’une au­to­no­mie d’une jour­née, ALF sé­duit. « Avec ce ro­bot, il y a un gain phy­sique et non de temps. Je n’ai plus qu’à sim­ple­ment mar­cher pour faire ma tour­née ha­bi­tuelle en 3h30 », in­forme Is­sa Alias. Pour­tant, du cô­té des syn­di­cats, la mé­fiance est de mise. « La pos­sible ar­ri­vée de ce cha­riot baisse notre pé­ni­bi­li­té au tra­vail, mais nous de­man­de­ra une pro­duc­ti­vi­té plus grande », s’in­quiète Pas­cal Fré­mont, dé­lé­gué syn­di­cal de Sud PTT. « Le temps où les ro­bots li­vre­ront le cour­rier aux ha­bi­tants à la place des fac­teurs n’est pas près d’ar­ri­ver », tem­père Eric Gau­thier.

ALF, qui roule à 6 km/h, peut por­ter 150 kg de cour­riers et co­lis, contre 45 kg sur les vé­los élec­triques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.