Le sport, ce n’est pas for­cé­ment la san­té

Dans un rap­port pu­blié lun­di, Green­peace alerte sur les pro­blèmes de pol­lu­tion à proxi­mi­té des ter­rains de sport

20 Minutes (Nantes) - - LA UNE - Thi­baut Le Gal

L’ONG Green­peace a dé­voi­lé les ré­sul­tats de me­sures ef­fec­tuées sur la qua­li­té de l’air aux abords de six ter­rains de foot­ball à Pa­ris, Mar­seille et Lyon. « Lors­qu’on joue au foot, l’ad­ver­saire, c’est aus­si la pol­lu­tion de l’air », met en évi­dence le rap­port, ren­du pu­blic lun­di. Les concen­tra­tions de di­oxyde d’azote (NO2) ont été me­su­rées sur ces com­plexes spor­tifs, très sou­vent si­tués à proxi­mi­té d’im­por­tants axes rou­tiers. « Nous avons consta­té des ni­veaux de concen­tra­tion de ce pol­luant très toxique qua­si sys­té­ma­ti­que­ment su­pé­rieurs à la norme eu­ro­péenne an­nuelle en vi­gueur (40 mi­cro­grammes/m3) », écrit l’as­so­cia­tion. Seul un stade lyon­nais (sur les sept étu­diés) ne pré­sente pas de dé­pas­se­ment. Ces me­sures, réa­li­sées sur une du­rée de deux heures, ne per­mettent pas de ti­rer des conclu­sions pour une moyenne an­nuelle. Mais elles illus­trent de ma­nière concrète la pro­blé­ma­tique de la pol­lu­tion de l’air.

Des vic­times in­vi­sibles

« Elles montrent qu’à Pa­ris de nom­breux ter­rains de sport, mais aus­si d’écoles ma­ter­nelles, d’hô­pi­taux, de mai­sons de re­traite ne res­pectent pas les seuils lé­gaux de nom­breux pol­luants, rap­pelle Oli­vier Blond, pré­sident de l’as­so­cia­tion Res­pire. Ce qui est ter­rible avec la pol­lu­tion, c’est qu’elle est in­vi­sible et ses vic­times éga­le­ment. Ces études per­mettent de rendre vi­sible ce pro­blème ma­jeur. » Dans son rap­port, Green­peace note que « ces ni­veaux de concen­tra­tion sont par­ti­cu­liè­re­ment pré­oc­cu­pants, parce qu’ils in­ter­viennent dans des lieux et à des heures où en­fants et adultes peuvent pra­ti­quer une ac­ti­vi­té phy­sique ». Oli­vier Blond es­père que l’étude in­ter­pel­le­ra les pou­voirs pu­blics. « L’in­ter­dic­tion du die­sel [pro­mise en 2024 par Anne Hi­dal­go] se­rait une bonne chose au ni­veau lo­cal. Mais, pour l’ins­tant, l’Etat est en re­trait. On es­père que les dé­ci­sions de Ni­co­las Hu­lot se­ront à la hau­teur. » Le mi­nistre de la Tran­si­tion éco­lo­gique de­vrait an­non­cer en juin de nou­velles me­sures en fa­veur de la qua­li­té de l’air, dans le cadre de la loi d’orien­ta­tion des mo­bi­li­tés.

A Pa­ris, de nom­breux stades où en­fants et adultes s’en­traînent sont vi­sés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.