La ré­gion im­pose le nom du ly­cée

20 Minutes (Nantes) - - GRAND NANTES - F.B.

Un an après son ou­ver­ture, le nou­veau ly­cée pu­blic de Car­que­fou ne porte tou­jours pas de nom. Le con­seil ré­gio­nal, ges­tion­naire des ly­cées des Pays-de-laLoire, avait bien choi­si ce­lui d’Ho­no­ré d’Es­tienne d’Orves, grand ré­sis­tant fu­sillé par les Na­zis en 1941, mais ce choix n’em­balle pas du tout la com­mu­nau­té édu­ca­tive de l’éta­blis­se­ment de 900 élèves qui pré­fé­rait une per­son­na­li­té col­lant da­van­tage avec la vi­sion d’ave­nir du ly­cée, un scien­ti­fique par exemple. Les noms de l’as­tro­phy­si­cien Hu­bert Reeves, du ma­thé­ma­ti­cien Alan Tu­ring et du phi­lo­sophe Mi­chel Serres avaient même été sug­gé­rés par les ly­céens et en­sei­gnants. La ré­gion a es­suyé un nou­veau re­fus du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion lors d’un vote consul­ta­tif le 27 sep­tembre. Qu’im­porte, le der­nier mot lui re­ve­nant de droit, elle fe­ra vo­ter le 18 oc­tobre, lors de la pro­chaine ses­sion du con­seil ré­gio­nal, la no­mi­na­tion of­fi­cielle du ly­cée Ho­no­ré-d’Es­tienne-d’Orves. L’op­po­si­tion de gauche, par ailleurs peu en­thou­sias­mée par l’ap­pé­tence roya­liste et la fer­veur re­li­gieuse d’Ho­no­ré d’Es­tienne d’Orves, dé­nonce une « faute » et un « pas­sage en force ». La pro­vi­seure du ly­cée re­con­naît une « dé­cep­tion » mais sou­haite dé­sor­mais « pas­ser à autre chose ».

L’op­po­si­tion ré­gio­nale dé­nonce une « faute » et un « pas­sage en force »

La cour du ly­cée de Car­que­fou.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.