Ac­tion !

Fer­més de­puis près de cent jours, les ci­né­mas rouvrent leurs portes, ce lun­di.

20 Minutes (Nantes) - - LA UNE - Ca­ro­line Vié

Près de 2000 salles de ci­né­ma s’ap­prêtent à rou­vrir leurs portes ce lun­di en France. En fan­fare, après trois mois d’at­tente. La pro­gram­ma­tion se veut belle (lire l’en­ca­dré), les consignes de sé­cu­ri­tés, pré­cises. Il faut convaincre le pu­blic de re­ve­nir vers le grand écran, après avoir fré­quen­té si long­temps le pe­tit. Se­lon Mé­dia­mé­trie, 18,7 mil­lions de spec­ta­teurs se disent prêts à re­tour­ner en salles dans les quatre se­maines qui viennent : c’est dé­jà pas mal. « On a es­sayé de main­te­nir leur en­vie tout au long du confi­ne­ment », ex­plique à 20 Mi­nutes Ri­chard Pa­try, pré­sident de la Fé­dé­ra­tion des ex­ploi­tants, et à l’ ini­tia­tive de la cam­pagne# On ira tous au ci­né­ma, une sé­rie de films courts dans les­quels des stars fran­çaises par­tagent leur amour pour les salles.

« Nous avons bos­sé comme des fous pour écrire le scé­na­rio de la ré­ou­ver­ture en toute sé­cu­ri­té », ra­conte de son cô­té Gé­rard Le­moine, qui re­met en état ses quatre salles du Ci­né­pal à Pa­lai­seau (91), soit 560 fau­teuils.

Le mi­nistre de la Culture, Franck Ries­ter, a an­non­cé di­manche qu’il le­vait l’obli­ga­tion de ne rem­plir les salles qu’à 50 % de leur ca­pa­ci­té. « Ce­la ne change pas grand-chose pour nous, com­mente Gé­rard Le­moine. Con­crè­te­ment, gar­der un siège vide entre chaque groupe de spec­ta­teurs pour res­pec­ter la dis­tan­cia­tion phy­sique re­vient à ne rem­plir les ci­né­mas qu’à moi­tié.»

Des confi­se­ries en sa­chet

Le pu­blic est en­cou­ra­gé à uti­li­ser le gel hy­dro­al­coo­lique mis à sa dis­po­si­tion et à por­ter un masque dans les par­ties com­munes, mais plus une fois as­sis. « Pen­dant le film, on est tour­né vers l’écran, donc on a moins de chances de se conta­mi­ner», es­time l’ex­ploi­tant, qui pri­vi­lé­gie tou­te­fois les confi­se­ries en sa­chet. Beau­coup de salles jouent la carte de l’hu­mour et de la convi­via­li­té. Ain­si, une des salles du MK2 Bi­blio­thèque, à Pa­ris, se­ra « ha­billée avec 50 Mi­nions à la place des places va­cantes », pré­vient MK2 dans un com­mu­ni­qué.

« On es­père un ef­fet de masse, que les gens au­ront d’abord en­vie d’al­ler au ci­né­ma, sus­ci­tant un en­goue­ment pour al­ler voir toutes sortes de films», ra­con­tait Ca­thy Cop­pey, pré­si­dente du ré­seau O’Ci­né à Saint-Omer, lors d’une table ronde or­ga­ni­sée il y a une di­zaine de jours par Com­score et Le Film fran­çais. Entre re­prises de films in­ter­rom­pus et nou­veau­tés, le pu­blic au­ra l’em­bar­ras du choix : une cin­quan­taine de films se re­trou­ve­ront si­mul­ta­né­ment sur les écrans.

Près de 2 000 salles de ci­né­ma s’ap­prêtent à rou­vrir leurs portes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.