20 Minutes (Nantes)

La pandémie version zombies

«The Walking Dead, World Beyond» résonne étrangemen­t en pleine période de coronaviru­s

- Anne Demoulin

Après neuf saisons de The Walking Dead et cinq du spin-off Fear the Walking Dead, les zombies de Robert Kirkman envahissen­t une nouvelle série.

The Walking Dead, World Beyond, disponible depuis vendredi sur Amazon Prime Video, suit les aventures de deux soeurs, la sage Iris (Aliyah Royale) et l’intrépide Hoppe (Alexa Mansour).

Les deux adolescent­es ont grandi après l’apocalypse, dans l’enceinte d’une zone sécurisée, à l’abri des morts-vivants. Avec l’aide de leurs amis Felix (Nico Tortorella) et Elton (Nicolas Cantu), elles vont quitter leur cocon afin de retrouver leur père, bravant à la fois la menace des zombies et les adultes d’une mystérieus­e organisati­on appelée CRM (République civique militaire). Cette mythologie résonne étrangemen­t avec notre quotidien, en pleine pandémie de coronaviru­s. « Nous apportions la dernière touche aux deux derniers épisodes en postproduc­tion quand la pandémie a frappé », raconte Matthew Negrete à 20 Minutes lors d’une interview via Zoom. Mais ce report a «créé une chose intéressan­te, estime le showrunneu­r. Dans cette série, vous avez des jeunes qui ont été confinés dans cet espace alors qu’ils aspirent juste à vivre dehors, dans le monde.» Si, à l’évidence, les scénariste­s n’ont pas anticipé la pandémie, « il y a là des parallèles qu’il est impossible d’ignorer », souligne Matthew Negrete. Une «grande partie de la saison 1» est constituée de flash-back sur l’apocalypse, cette nuit où tout s’est effondré : «Il y a des indices sur ce que le gouverneme­nt a fait ou n’a pas fait, et sur ce que les militaires ont fait ou n’ont pas fait. Cela interroge les systèmes en place aujourd’hui. Et il y a cette aspiration, je pense, au moins pour moi, à faire en sorte que le monde redevienne comme il était avant. »

The Walking Dead, World Beyond est aussi un teen show, une histoire de passage à l’âge adulte. « Quand on est adolescent, toutes les émotions sont exacerbées. Si quelqu’un vous dit que quelque chose ne va pas, on a l’impression que l’on vous déchire la poitrine. » Sauf que dans l’univers hostile de

The Walking Dead, « les zombies peuvent vraiment vous arracher le coeur. Et ces sentiments d’adolescent­s avec l’apocalypse en toile de fond, c’était irrésistib­le pour moi.»

« La saison 1 interroge les systèmes en place aujourd’hui. »

Matthew Negrete, showrunneu­r

 ??  ?? Dans la série, des ados doivent affronter des morts-vivants et des adultes.
Dans la série, des ados doivent affronter des morts-vivants et des adultes.

Newspapers in French

Newspapers from France