Dans «Drunk», les profs se mettent des heures d’al­cool sans tri­cher

20 Minutes (Nantes) - - CINÉMA - C.V.

Tho­mas Vin­ter­berg a un sens de la fête bien à lui. Dé­jà dans Fes­ten (1998), qui res­sort en salles ce mer­cre­di, le réa­li­sa­teur da­nois fil­mait une réunion fa­mi­liale qui se ter­mi­nant en ba­taille ran­gée. Drunk, son nou­veau film la­bel­li­sé Cannes 2020, prouve qu’il ne s’est pas as­sa­gi. Il en­traîne cette fois un groupe de co­pains, par­mi les­quels Mads Mik­kel­sen, Ma­gnus Millang et Tho­mas Bo Lar­sen, dans un fes­ti­val de beu­ve­ries ahu­ris­sant.

« Je vou­lais faire un film où la bois­son se­rait sur le de­vant de la scène, un peu comme un per­son­nage », confie Tho­mas Vin­ter­berg à 20 Mi­nutes. Les hé­ros, profs de ly­cée mal dans leur peau, dé­cident de tes­ter la théo­rie du psy­cho­logue Finn Skar­de­rud, pré­ten­dant que les hommes naissent avec un dé­fi­cit d’al­cool dans le sang. Mais si l’ex­pé­rience com­mence plu­tôt bien, la gueule de bois est dou­lou­reuse pour ces hommes qui ont ten­té de fuir leur dé­pres­sion. On en res­sort avec l’amer­tume des len­de­mains de fête.

Drunk.

Des profs de ly­cée s’im­bibent conscien­cieu­se­ment dans

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.