20 Minutes (Nantes)

La va­riet, c’est bon pour la tête

- Vincent Ju­lé Entertainment · Music · UNESCO

A l’oc­ca­sion de sa 18e édi­tion, jus­qu’au 31 jan­vier, la Se­maine du son de l’Unes­co a man­da­té l’ins­ti­tut Opi­nionWay pour sa­voir comment les Fran­çais tra­versent la crise sa­ni­taire grâce aux sons qui leur font du bien et ceux qu’ils évitent. Réa­li­sé les 5 et 6 jan­vier, le son­dage ré­vèle que, pour une grande ma­jo­ri­té des Fran­çais (82%), la mu­sique les aide à gar­der le mo­ral. Trois sur dix en sont même to­ta­le­ment convain­cus. A no­ter que ce ne sont pas les jeunes qui plé­bis­citent le plus la mu­sique pour adou­cir les moeurs, mais les qua­dra­gé­naires, avec 87% des 35-49 ans, contre 76% des 18-24 ans. Pour 78% des Fran­çais, la mu­sique per­met de s’éva­der pour ou­blier les confi­ne­ments, et pour 75%, elle rap­pelle des sou­ve­nirs d’un temps plus in­sou­ciant.

Quid des play­lists des Fran­çais? Si au­cun genre ne ras­semble la ma­jo­ri­té des Fran­çais, la va­rié­té fran­çaise ar­rive en tête des mu­siques bonnes pour le mo­ral, à 47 % de­vant la pop (31 %) et le rock (29 %). Suivent le dis­co (21 %) et le clas­sique (18%). Quant aux genres qui plombent le mo­ral : le rap, le raï, le me­tal et l’elec­tro.

Newspapers in French

Newspapers from France