20 Minutes (Nantes)

Le Krem­lin mi­ni­mise les ma­ni­fes­ta­tions

- Politics · Russia · Alexey Navalny · Moscow · United States of America · Vladivostok · Jean-Yves Le Drian

« Peu de gens sont sor­tis. » La Rus­sie a mi­ni­mi­sé di­manche la por­tée des ma­ni­fes­ta­tions en sou­tien à l’op­po­sant em­pri­son­né Alexeï Na­val­ny, qui ont réuni la veille des di­zaines de mil­liers de per­sonnes à tra­vers la Rus­sie. « Beau­coup de gens votent pour [le pré­sident russe Vla­di­mir] Pou­tine», ré­élu avec plus de 76 % des voix en 2018, a sou­li­gné le porte-pa­role du Krem­lin, Dmi­tri Pes­kov, en dé­non­çant une ten­ta­tive d’«ébran­ler la si­tua­tion » dans le pays. Il a ain­si cri­ti­qué la re­pré­sen­ta­tion di­plo­ma­tique amé­ri­caine, qui avait ap­pe­lé sur son site les Amé­ri­cains à ne pas se rendre à ces ras­sem­ble­ments sa­me­di. Près de 3 500 ma­ni­fes­tants au to­tal ont été ar­rê­tés lors de ces ras­sem­ble­ments qui ont eu lieu sa­me­di dans des di­zaines de villes russes, de Mos­cou à Vla­di­vos­tok. Les Etats-Unis avaient condam­né « l’em­ploi de mé­thodes bru­tales contre les ma­ni­fes­tants et les jour­na­listes ». Pour le chef de la di­plo­ma­tie fran­çaise, Jean-Yves Le Drian, la vague d’ar­res­ta­tions en Rus­sie consti­tuait une « dé­rive au­to­ri­taire ».

Newspapers in French

Newspapers from France