20 Minutes (Nantes)

«D’autres scènes existent et de­viennent viables»

- C.W.

L’an­née 2020 a vu sur­gir des ar­tistes qui s’écartent des sen­tiers bat­tus et ouvrent d’autres voies. La preuve avec Lay­low, Di­nos, Freeze Cor­leone ou en­core Al­pha Wann…

Par leurs pro­po­si­tions bar­rées, leurs uni­vers sin­gu­liers et hy­per ré­fé­ren­cés et leurs textes in­ven­tifs et bou­le­ver­sants, ils ont car­ton­né. « Le rap étant tel­le­ment po­pu­laire au­jourd’hui, il y a des re­cettes et des for­mules, re­con­naît le jour­na­liste rap Meh­di Maï­zi. De­puis 2016-2017, il y a eu énor­mé­ment d’al­bums qui sont sor­tis, qui ont mar­ché, et qui se res­semblent aus­si. Du coup, une par­tie du pu­blic a en­vie d’autres choses. Al­pha, dans un re­gistre très rap ki­ckeur ou Lay­low dans un cô­té concep­tuel, ça dé­tonne.» Et ça fonc­tionne.

Sor­ti en fé­vrier 2020, Tri­ni­ty a été cer­ti­fié disque d’or. Du cô­té de Di­nos,

Sta­mi­na a af­fo­lé les comp­teurs en dé­cembre. Autre exemple, ce­lui de Freeze Cor­leone. Sor­ti en sep­tembre, son al­bum LMF a été cer­ti­fié en moins d’un mois disque d’or.

De là à bous­cu­ler le rap mains­tream ? «Je ne pense pas qu’il soit bous­cu­lé, c’est juste qu’il y a d’autres scènes qui existent et qui de­viennent viables », nuance Meh­di Maï­zi. De belles pers­pec­tives ce­pen­dant.

Newspapers in French

Newspapers from France