20 Minutes (Nantes)

La dif­fi­cile re­cons­truc­tion de Bey­routh

- Rachel Gar­rat-Val­car­cel Disasters · Beirut · Lebanon

Le 4 août 2020, le coeur de la ca­pi­tale li­ba­naise, Bey­routh, était dé­vas­té par une énorme ex­plo­sion sur le port. Plus de 200 per­sonnes sont mortes et des di­zaines de mil­liers d’ha­bi­tants se sont re­trou­vées sans lo­ge­ment. « L’am­pleur de l’ex­plo­sion a été tel­le­ment grande qu’il fau­dra beau­coup de temps, beau­coup d’ar­gent et beau­coup de bonne vo­lon­té pour re­cons­truire, ex­plique à 20 Mi­nutes sur place Pa­tri­cia Kho­der, porte-pa­role de l’ONG Care. Les ONG sont à pied d’oeuvre pour la re­cons­truc­tion des im­meubles et le rem­pla­ce­ment des vitres. Au­jourd’hui, 30 % de la ville sont re­cons­truits, seule­ment. »

Six mois après, Pa­tri­cia Kho­der as­sure que « vivre au quo­ti­dien à Bey­routh est de­ve­nu très éprou­vant. Se dé­pla­cer à pied ou en voi­ture dans la ville, c’est voir tout un tas de des­truc­tions de­vant soi, mais on vit avec.» Quant à la si­tua­tion éco­no­mique et so­ciale, la porte-pa­role de Care es­time que, « chaque jour, ça em­pire à Bey­routh et dans tout le Li­ban. On est de­vant une crise hu­ma­ni­taire ca­tas­tro­phique. »

Newspapers in French

Newspapers from France