20 Minutes (Nantes)

Vian­ney trouve la voie de «The Voice»

- Fa­bien Ran­danne Entertainment · Music

Re­cro­que­villé sur son siège, les ge­noux ra­me­nés à la poi­trine, ou les deux fesses en équi­libre sur l’ac­cou­doir, Vian­ney dé­fie l’er­go­no­mie des fau­teuils rouges de « The Voice ». Le nou­veau coach du té­lé­cro­chet de TF1, qui re­vient à l’an­tenne pour une dixième sai­son sa­me­di, ne semble pas vrai­ment in­ti­mi­dé par l’exer­cice.

On igno­rait tout du pe­tit cô­té re­belle de Vian­ney. Il a d’ailleurs fi­ni par cas­ser son fau­teuil après un nu­mé­ro d’équi­li­briste. Le tour­nage a été sus­pen­du une heure, le temps de tout ré­pa­rer. Le chan­teur prend ce­pen­dant son rôle de coach très au sé­rieux. Il a ain­si mis plu­sieurs an­nées à ac­cep­ter la pro­po­si­tion de la pro­duc­tion de l’émis­sion à suc­cès de TF1. Et quand, avant le tour­nage, on lui de­man­dait s’il comp­tait lais­ser sa chance à des voix plus « fra­giles » aux­quelles ses col­lègues ne se­raient pas sen­sibles, il ré­pon­dait sans am­bages : « Je ne fais pas de cha­ri­té en mu­sique. Si ça ne me touche pas, ça ne me touche pas. La mu­sique est à la fois trop se­con­daire et trop im­por­tante pour qu’on se ra­conte des cracks.» Ain­si, Vian­ney n’hé­site pas à faire des re­tours sur­pre­nants aux ta­lents de «The Voice». Pas de doute, l’ar­tiste a su trou­ver sa place dans la mé­ca­nique bien hui­lée du pro­gramme.

 ??  ?? Le chan­teur dé­fie l’er­go­no­mie des fau­teuils rouges.
Le chan­teur dé­fie l’er­go­no­mie des fau­teuils rouges.

Newspapers in French

Newspapers from France