20 Minutes (Nantes)

Un dé­fi pour la pré­si­den­tielle de 2022

- Laure Co­met­ti Law · Politics · The Republic · French National Assembly · Emmanuel Macron

«Ce­la va être le plus grand texte de loi du quin­quen­nat, en termes de thé­ma­tiques et de nombre d’ar­ticles et d’amen­de­ments. » Dans la ma­jo­ri­té, à l’ins­tar de Jean-Charles Co­las-Roy, dé­pu­té La Ré­pu­blique en marche de l’Isère, on ne manque pas d’em­phase au su­jet du pro­jet de loi « Cli­mat et résilience ». Ce texte se­ra dé­bat­tu dès le mois de mars en com­mis­sion à l’As­sem­blée na­tio­nale, où les dé­bats s’an­noncent hou­leux, avec une ma­jo­ri­té prise entre deux feux.

« La gauche di­ra qu’on n’a rien ou pas as­sez fait, et la droite nous ac­cu­se­ra de mettre des bâ­tons dans les roues de cer­taines fi­lières, ou de ne pas te­nir compte de la crise éco­no­mique, an­ti­cipe Jean-Charles Co­las-Roy. On doit trou­ver une voie d’équi­libre. »

Cet «équi­libre», c’est la «vi­sion ma­cro­niste de l’éco­lo­gie », plaide tou­te­fois un cadre du par­ti pré­si­den­tiel, où le thème est iden­ti­fié comme « un en­jeu crucial pour 2022 ».

Con­so­li­der un élec­to­rat

La ma­jo­ri­té peut es­pé­rer pro­mul­guer le pro­jet de loi «Cli­mat et résilience» avant la fin du quin­quen­nat. Pour quels bé­né­fices? «Ce texte peut per­mettre à Em­ma­nuel Ma­cron de con­so­li­der son élec­to­rat, sé­duit par cette éco­lo­gie dite rai­son­née ou prag­ma­tique, ob­serve Da­niel Boy, di­rec­teur de re­cherche au centre de re­cherches po­li­tiques de Sciences po. Mais je doute que ce­la lui per­mette de l’étendre. Les élec­teurs de gauche ou d’EELV ne se­ront pas sé­duits par cette loi.»

 ??  ?? Em­ma­nuel Ma­cron en dé­cembre, lors d’un point d’étape avec la Conven­tion.
Em­ma­nuel Ma­cron en dé­cembre, lors d’un point d’étape avec la Conven­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France