20 Minutes (Nantes)

Em­bal­lages de rai­son

De­li­ve­roo, Uber Eats, Frich­ti... Les ac­teurs de la res­tau­ra­tion li­vrée doivent s’en­ga­ger, ce lun­di, à ex­pé­ri­men­ter des so­lu­tions pour ré­duire l’im­pact en­vi­ron­ne­men­tal de leurs pa­quets.

- Fa­brice Pou­li­quen Business · Ecology · Uber Eats · Uber · Deliveroo · France · Autrement

Vingt ac­teurs de la res­tau­ra­tion li­vrée, comme Uber Eats, De­li­ve­roo, FoodC­hé­ri ou Frich­ti, ont ren­dez-vous ce lun­di au mi­nis­tère de la Tran­si­tion éco­lo­gique. Réunis par la mi­nistre Bar­ba­ra Pom­pi­li, ils si­gne­ront une charte d’en­ga­ge­ments vo­lon­taires pour ré­duire l’im­pact en­vi­ron­ne­men­tal de leurs em­bal­lages et dé­ve­lop­per le ré­em­ploi. L’en­jeu est de taille dans la ba­taille contre le plas­tique à usage unique. En 2019, en France, plus de 200 mil­lions de re­pas ont été li­vrés par les ac­teurs du sec­teur de la res­tau­ra­tion li­vrée.

La charte com­prend dix en­ga­ge­ments. Les si­gna­taires pro­mettent de ban­nir les sacs plas­tique pour la li­vrai­son d’ici à 2023, de mettre fin à la li­vrai­son sys­té­ma­tique de cou­verts et de sauces dès le 1er mars et, sur­tout, d’ar­ri­ver à 50 % d’em­bal­lages li­vrés sans plas­tique à usage unique d’ici au 1er jan­vier 2022, et à 70 % d’ici au 1er jan­vier 2023. Autre en­ga­ge­ment mar­quant : ce­lui d’at­teindre 100 % de conte­nants et em­bal­lages re­cy­clables en 2022.

So­lu­tions lo­cales

Sur­tout, cette charte veut ou­vrir la voie au dé­ve­lop­pe­ment du ré­em­ploi dans la res­tau­ra­tion li­vrée. Au­tre­ment dit, l’uti­li­sa­tion d’em­bal­lages et de conte­nants réuti­li­sables que l’en­tre­prise ré­cu­pé­re­rait une fois vides ou que le consom­ma­teur au­rait à charge de rap­por­ter. Ils se­raient en­suite la­vés pour être re­mis dans le cir­cuit. Parce qu’il contri­bue à ré­duire la pro­duc­tion de dé­chets, le ré­em­ploi est à pri­vi­lé­gier au re­cy­clage, consi­dèrent les ONG en­vi­ron­ne­men­tales. La loi an­ti­gas­pillage pour une éco­no­mie cir­cu­laire, dont on fête le pre­mier an­ni­ver­saire, fixe des obli­ga­tions en la ma­tière à la res­tau­ra­tion ra­pide. En re­vanche, il n’y a pas d’obli­ga­tions si­mi­laires pré­vues pour les re­pas pro­po­sés en vente à em­por­ter ou li­vrés à do­mi­cile.

Les si­gna­taires s’en­gagent donc à me­ner, dès cette an­née, des ex­pé­ri­men­ta­tions de so­lu­tions lo­cales en ma­tière de ré­em­ploi. « Elles ser­vi­ront à éva­luer l’in­té­rêt éco­lo­gique et la via­bi­li­té éco­no­mique de ces sys­tèmes, in­dique Bar­ba­ra Pom­pi­li à 20 Mi­nutes. Ces ac­teurs ne se­ront pas lais­sés seuls. Un co­mi­té de sui­vi se réuni­ra tous les deux mois pour faire un point sur ces tests. Ils pour­ront aus­si pro­fi­ter d’un ac­com­pa­gne­ment de l’Ademe [Agence de la tran­si­tion éco­lo­gique] et de­man­der à mo­bi­li­ser les cré­dits ou­verts par le vo­let éco­no­mie cir­cu­laire du plan France Re­lance.» Soit 500 mil­lions d’eu­ros, «dont en­vi­ron la moi­tié, jus­te­ment, est dé­vo­lue aux so­lu­tions de sub­sti­tu­tion au plas­tique à usage unique», rap­pelle la mi­nistre.

 ??  ?? A nos lec­teurs. Re­trou­vez votre jour­nal «20 Mi­nutes» le lun­di 22 fé­vrier dans les dis­tri­bu­teurs. En at­ten­dant, vous pou­vez suivre toute l’ac­tua­li­té sur l’en­semble de nos sup­ports nu­mé­riques.
A nos lec­teurs. Re­trou­vez votre jour­nal «20 Mi­nutes» le lun­di 22 fé­vrier dans les dis­tri­bu­teurs. En at­ten­dant, vous pou­vez suivre toute l’ac­tua­li­té sur l’en­semble de nos sup­ports nu­mé­riques.
 ??  ?? Plus de 200 mil­lions de re­pas ont été li­vrés en France, en 2019.
Plus de 200 mil­lions de re­pas ont été li­vrés en France, en 2019.

Newspapers in French

Newspapers from France