20 Minutes (Nantes)

«Lit­tle Night­mares 2» a (un peu) de quoi foutre la frousse

«Lit­tle Night­mares 2» nous plonge dans un étrange uni­vers à la Bur­ton ou Jeu­net, comme un conte pour (grands) en­fants

- Vincent Ju­lé Entertainment · Limbo · Tim Burton · Jean-Pierre Jeunet · David Lynch · Playdead · Sonic the Hedgehog · Crash Bandicoot · Little Nightmares · LittleBigPlanet · Little Big · Tarsier Studios

Avec Lim­bo en 2010, le stu­dio da­nois Play­dead prou­vait que le jeu de pla­te­formes ne se ré­su­mait pas aux co­lo­rés

Ma­rio, So­nic ou Crash Ban­di­coot, avec son gar­çon ano­nyme plon­gé dans un uni­vers noir et blanc, hos­tile et étouf­fant. Le jeu a don­né nais­sance à plu­sieurs hé­ri­tiers spi­ri­tuels, dont Lit­tle

Night­mares, des Sué­dois de Tar­sier Stu­dios, dé­sor­mais dis­po­nible sur toutes les pla­te­formes. Connus pour le fun Lit­tle Big Pla­net, ils se sont aven­tu­rés dans «un monde comme dé­crit par un en­fant ef­frayé par un cau­che­mar», pour ci­ter le scénariste du jeu, Dave Mer­vik.

Une fo­rêt ef­frayante

Lit­tle Night­mares 2 re­prend le concept de monde étrange, si­nistre, dé­for­mé, pas si éloi­gné d’un film de Tim Bur­ton, Jean-Pierre Jeu­net ou Da­vid Lynch. Il change juste de hé­ros, et Mo­no, un pe­tit gar­çon avec un sac sur la tête, rem­place Six, la pe­tite fille au ci­ré jaune du pre­mier jeu. Mais cette der­nière n’a pas dis­pa­ru, puis­qu’elle ac­com­pagne Mo­no, et donc le joueur, de la fo­rêt ef­frayante où il se ré­veille. Comme ses aî­nés, Lit­tle Night­mares 2 est vo­lon­tai­re­ment cryp­tique sur son his­toire. Mais entre ses écrans de té­lé­vi­sion gré­sillants et ses spec­ta­teurs zom­bi­fiés, le titre se veut clai­re­ment une cri­tique du tout-écran. Cer­taines fi­gures sont is­sues de l’ima­gi­naire et des peurs de l’en­fance : des brutes de cour de ré­cré, une maî­tresse sa­dique, un chas­seur mas­qué… Le joueur doit tout faire pour s’échap­per de ce cau­che­mar éveillé et, par­fois, sé­dui­sant. Car aux mo­ments d’ef­froi et de ten­sion peut suc­cé­der un temps de poé­sie. Un beau tour de force.

 ??  ?? Le pe­tit Mo­no, dans un monde d’écrans gré­sillants et de spec­ta­teurs zom­bi­fiés.
Le pe­tit Mo­no, dans un monde d’écrans gré­sillants et de spec­ta­teurs zom­bi­fiés.

Newspapers in French

Newspapers from France