20 Minutes (Nantes)

Fré­dé­rique Vi­dal ap­pe­lée à re­voir ses prio­ri­tés

- Emmanuel Macron · National Centre for Scientific Research · France · Gabriel Attal

Une ma­nière de mettre fin à la contro­verse lan­cée par la mi­nistre de l’En­sei­gne­ment su­pé­rieur, Fré­dé­rique Vi­dal ? Em­ma­nuel Ma­cron a un « at­ta­che­ment ab­so­lu à l’in­dé­pen­dance des en­sei­gnants-cher­cheurs », a dé­cla­ré mer­cre­di le porte-pa­role du gou­ver­ne­ment, Ga­briel At­tal. « La prio­ri­té pour le gou­ver­ne­ment, c’est la si­tua­tion des étu­diants dans la crise sa­ni­taire», a en­core rap­pe­lé Ga­briel At­tal, re­joi­gnant plu­sieurs voix au sein de la ma­jo­ri­té ap­pe­lant Fré­dé­rique Vi­dal à se concen­trer d’abord sur ce point, no­tam­ment.

Le ti­ming en a fait s’étran­gler plus d’un. Après avoir épin­glé di­manche soir sur CNews l’«is­la­mo-gau­chisme» qui, se­lon elle, « gan­grène la so­cié­té », Fré­dé­rique Vi­dal a an­non­cé mar­di avoir de­man­dé au CNRS « un bi­lan de l’en­semble des re­cherches» qui se dé­roulent en France, afin de dis­tin­guer ce qui re­lève de la re­cherche aca­dé­mique et ce qui re­lève du mi­li­tan­tisme. Pour­quoi ? « Je n’en sais rien», se gratte la tête un conseiller de l’exé­cu­tif, re­le­vant que Fré­dé­rique Vi­dal fait « un peu la­pin dans les phares » après cette sor­tie.

Newspapers in French

Newspapers from France