20 Minutes (Nantes)

Les grandes routes ou­vertes par Ton­ton Da­vid

- Anne De­mou­lin Music · France · Tonton David

Cha­cun sa route est sans nul doute son plus grand tube. Mais Ton­ton Da­vid, dé­cé­dé mar­di à l’âge de 53 ans, était bien plus. Car ce pion­nier du rag­ga­muf­fin a ou­vert les portes de la chan­son fran­çaise à la mu­sique ur­baine. En 1990, Ton­ton Da­vid pose Peuples du monde sur la pre­mière mix­tape Ra­pat­ti­tude, aux cô­tés des rap­peurs NTM, As­sas­sin, Dee Nas­ty, et des ar­tistes reg­gae Saï Saï ou en­core Dad­dy Yod. « Ra­pat­ti­tude est un mo­ment-clé de la mu­sique ur­baine en France, c’est l’af­fir­ma­tion d’un style et la dé­cou­verte pour l’in­dus­trie du disque que les mu­siques ur­baines peuvent vendre beau­coup, com­mente Alexandre Gron­deau, fon­da­teur du site Reg­gae.fr. Avec ce mor­ceau, Ton­ton Da­vid de­vient le porte-pa­role ar­tis­tique des quar­tiers et des ci­tés en France. » «Ton­ton Da­vid a éman­ci­pé, comme plein d’autres, la pa­role dans ce pays, comme nos cou­sins du hip-hop, et ce­la a lais­sé des traces dans la so­cié­té », abonde Pa­pet J., de Mas­si­lia Sound Sys­tem. « Cha­cun sa route, c’est un peu ce que les gens re­tiennent, et c’est nor­mal, mais il reste un ar­tiste vi­sion­naire, en termes d’écri­ture, et avant-gar­diste au sens po­li­tique du terme », conclut Alexandre Gron­deau.

Newspapers in French

Newspapers from France