20 Minutes (Nantes)

Près d’un jeune sur deux pense qu’un re­con­fi­ne­ment est né­ces­saire

- Jean Bou­clier

In­quiets mais lu­cides. Se­lon le 4e vo­let du Ba­ro­mètre san­té YouGov*, que 20 Mi­nutes dé­voile en ex­clu­si­vi­té ce lun­di, en par­te­na­riat avec Doc­tis­si­mo, peu de Fran­çais pensent pou­voir échap­per à un re­con­fi­ne­ment. Plus de la moi­tié d’entre eux (57 %) ap­prouvent la stra­té­gie du gou­ver­ne­ment, mais seule une per­sonne sur cinq pense qu’il n’y au­ra pas de nou­veau confi­ne­ment. A l’in­verse, une sur quatre es­time qu’il fau­dra en re­pas­ser par là. Et une sur trois que, si un re­con­fi­ne­ment na­tio­nal peut être évi­té, des re­con­fi­ne­ments lo­caux vont sans doute in­ter­ve­nir. Dé­tail in­té­res­sant : alors que les jeunes ren­contrent les pires dif­fi­cul­tés, ils sont près de la moi­tié (44 %) à es­ti­mer qu’un confi­ne­ment gé­né­ra­li­sé est né­ces­saire. Soit près du double des plus de 55 ans. Pour­quoi ? D’abord par prag­ma­tisme, es­time le Dr Mi­chaël Ro­choy : «Il y a la vo­lon­té de ré­duire for­te­ment la cir­cu­la­tion du vi­rus pour pou­voir re­vivre comme avant. Une cou­pure brève, mais im­por­tante, pour rou­vrir un maxi­mum de choses en­suite. » Mais aus­si, peu­têtre, par al­truisme : « Ils ont au­tour d’eux des per­sonnes à risque et sou­haitent les pro­té­ger au maxi­mum. » * Réa­li­sé en ligne, les 15 et 16 fé­vrier, au­près de 1 000 per­sonnes re­pré­sen­ta­tives de la po­pu­la­tion fran­çaise âgée de 18 ans et plus.

 ??  ?? Plus de la moi­tié des Fran­çais ap­prouvent la stra­té­gie de l’exé­cu­tif.
Plus de la moi­tié des Fran­çais ap­prouvent la stra­té­gie de l’exé­cu­tif.

Newspapers in French

Newspapers from France