Dans les trains de Thel­lo

De­puis le 1er jan­vier, les abon­nés TER en Pa­ca peuvent uti­li­ser les wa­gons ita­liens

20 Minutes (Nice) - - Nice - Cannes - Adrien Max

Des TER bon­dés, sou­vent en re­tard. Voi­là le quo­ti­dien de cer­tains Ni­çois qui uti­lisent la SNCF pour se rendre à leur tra­vail à Mo­na­co ou Vin­ti­mille. Jé­ré­my, 29 ans, est de ceux-là et il n’en peut plus des TER pour se rendre en prin­ci­pau­té : « En heure de pointe, ce sont des trains en re­tard, par­fois an­non­cés, par­fois pas du tout. Les trains dis­pa­raissent car­ré­ment. » Mais de­puis le 1er jan­vier, de nou­velles pos­si­bi­li­tés s’offrent à ces voya­geurs quo­ti­diens. La ré­gion Pa­ca est par­ve­nue à faire si­gner un ac­cord à la SNCF et à Thel­lo, fi­liale fran­çaise de Tre­ni­ta­lia, com­pa­gnie fer­ro­viaire ita­lienne. Une sorte d’avant-goût de la pro­chaine mise en concur­rence des TER, vou­lue par le gou­ver­ne­ment. « Grâce à cet ac­cord, les abon­nés TER des gares de Nice, Mo­na­co et Vin­ti­mille peuvent bé­né­fi­cier des trois al­lers-re­tours Thel­lo par jour pour 3 € de plus par mois », dé­taille Phi­lippe Ta­ba­rot, ad­joint dé­lé­gué aux tran­sports à la ré­gion Pa­ca. Jé­ré­my n’a pas at­ten­du cet ac­cord fi­nan­cier. « Ça coû­tait 5 € à chaque tra­jet. Même si ce­la reste cher, ce n’est rien en com­pa­rai­son du confort. Avec des sièges plus grands, des prises élec­triques, beau­coup moins de monde, en ar­ri­vant au tra­vail on est plus dé­ten­du », ex­plique le jeune homme.

Ex­pé­ri­men­ta­tion d’un an

Se­lon Phi­lippe Ta­ba­rot, « 360 Thel­lo ont été uti­li­sés en jan­vier, le double en fé­vrier soit près de 550. » Et avec les grèves, la fré­quen­ta­tion de­vrait ex­plo­ser, pré­dit-il. Ce que confirme Jé­ré­my, qui s’était abon­né un seul mois par pru­dence. « Ça s’est très bien pas­sé. Main­te­nant le Thel­lo est qua­si plein le ma­tin, mais tout le monde est as­sis. Et il est tou­jours à l’heure. » Du coup, Jé­ré­my s’est abon­né pour six mois. Cette ex­pé­rience est tes­tée sur une an­née et « on ne connaît pas l’ave­nir », ex­plique Phi­lippe Ta­ba­rot. Mais il faut gar­der à l’es­prit que le ni­veau de ser­vice n’est pas le même car les trains Thel­lo s’ap­pa­rentent à des TGV plus qu’à des TER. Peu im­porte pour Jé­ré­my : « avec le Thel­lo on ar­rive bien, frais, dé­ten­du au tra­vail et pas rem­pli de stress et ou de co­lère. »

Les abon­nés ont ac­cès à six trains quo­ti­diens pour 3 € de plus par mois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.