Mais c’est pas fi­ni, ce bruit !

20 Minutes (Nice) - - ACTUALITÉ -

De quoi la mettre un peu en sour­dine. Près de six ac­tifs en poste sur dix (59 %) dé­clarent être gê­nés «à cause du bruit et des nui­sances so­nores» sur leur lieu de tra­vail, une pro­por­tion en hausse de 7 points en un an, se­lon une en­quête Ifop dé­voi­lée jeu­di.

Les 18-24 ans ap­pa­raissent les plus sen­sibles : 65 % se disent gê­nés contre 57 % à 59 % dans les autres tranches d’âge, se­lon cette étude réa­li­sée pour l’as­so­cia­tion Jour­née na­tio­nale de l’au­di­tion (JNA). Par sec­teur, ce sont par­ti­cu­liè­re­ment les tra­vailleurs de l’in­dus­trie (69 %) et de la construc­tion (67 %) qui dé­clarent une gêne. Celle-ci est « sus­cep­tible », pour plus de huit ac­tifs concer­nés sur dix (83%), d’avoir des ré­per­cus­sions sur leur « com­por­te­ment » (fa­tigue, ner­vo­si­té, agres­si­vi­té, las­si­tude) et, pour 72 %, sur la « qua­li­té » de leur tra­vail (len­teur à exé­cu­ter les tâches, dif­fi­cul­tés de concen­tra­tion). Mal­gré ce­la, seuls 39% des tra­vailleurs concer­nés ont réa­li­sé un test d’au­di­tion au­près d’un médecin du tra­vail ou spé­cia­liste au cours des cinq der­nières an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.