Foot fé­mi­nin

L’Al­lianz Ri­vie­ra prêt à vi­brer pour France-Bré­sil

20 Minutes (Nice) - - NEWS - Ma­thilde Fré­nois

C’est peut-être l’af­fiche qui fait le plus fan­tas­mer. Sa­me­di soir, l’Al­lianz Ri­vie­ra au­ra un air de Ma­ra­canã. L’équipe de France fé­mi­nine de foot­ball af­fronte le Bré­sil. Un match de pré­pa­ra­tion im­por­tant à huit mois de la Coupe du monde, or­ga­ni­sée dans l’Hexa­gone. Fa­vo­rites et in­vain­cues en match of­fi­ciel contre l’ad­ver­saire du jour, les Bleues fe­ront face à une Se­le­çao di­mi­nuée. Mais que vaut vrai­ment cette équipe bré­si­lienne ? Phi­lippe Serve s’est pas­sion­né pour le foot­ball fé­mi­nin, « en voyant le Bré­sil mar­cher sur l’eau » lors de la coupe du monde 2007. « Ce qui me plaît chez les Bré­si­liennes, c’est leur goût de l’at­taque. J’aime le foot of­fen­sif et gé­né­reux, ex­plique l’an­cien col­la­bo­ra­teur du site Foot d’Elles qui suit les fé­mi­nines de l’OM et de l’OGC Nice. Les Bré­si­liennes sont tou­jours por­tées vers l’avant. L’équipe dis­pose aus­si d’in­di­vi­dua­li­tés ca­pables de faire de très beaux gestes. » Mal­gré toutes ces qua­li­tés, la Se­le­çao n’a ja­mais rem­por­té de titre, échouant en fi­nales de Coupe du monde et des Jeux olym­piques à plu­sieurs re­prises. Et les Bré­si­liennes n’ont ja­mais bat­tu l’équipe de France en sept matchs of­fi­ciels dis­pu­tés.

« Il y a de très bonnes in­di­vi­dua­li­tés. Mais le pro­blème, c’est tou­jours la tac­tique col­lec­tive, pointe Phi­lippe Serve. Cette équipe se re­pose sur ses ta­lents. » Et son plus grand « ta­lent », c’est Mar­ta. En sep­tembre, l’at­ta­quante a re­çu, à 32 ans, le prix Fi­fa de la meilleure joueuse mon­diale, pour la sixième fois. La Se­le­çao est dé­sor­mais in­dis­so­ciable de sa ca­pi­taine : « Je pense que le Bré­sil dé­pend de Mar­ta, parce qu’elle est la meilleure joueuse du monde, de la même ma­nière que Mes­si est ul­tra im­por­tant pour Bar­ce­lone par exemple, ex­plique Cin­tia Bar­lem, jour­na­liste bré­si­lienne à Glo­bo Esporte et com­men­ta­trice du foot­ball fé­mi­nin sur SporTV. Mais Vadão [le sé­lec­tion­neur] a l’op­por­tu­ni­té de tes­ter l’équipe sans Mar­ta contre la France. Le Bré­sil a be­soin d’avoir des ré­fé­rences sans elle. » Deux autres joueuses clés, éga­le­ment bles­sées, man­que­ront à l’ap­pel : Cris­tiane et Ra­faelle. « Lorsque Bia et Cris­tiane sont pré­sentes, le jeu passe es­sen­tiel­le­ment par Mar­ta en at­taque pla­cée », fait re­mar­quer Cin­tia Bar­lem. Consi­dé­rée comme la meilleure joueuse de tous les temps, Mar­ta a mar­qué 105 buts en 101 sé­lec­tions. Le Bré­sil de­vra faire sans elle. Tant mieux pour les Fran­çaises.

« Le Bré­sil a be­soin d’avoir des ré­fé­rences sans Mar­ta. » Cin­tia Bar­lem, jour­na­liste

Coup d’en­voi sa­me­di à 21 h à l’Al­lianz Ri­vie­ra (billets dis­po­nibles à par­tir de 5 €).

Sa­me­di à l’Al­lianz Ri­vie­ra, Mar­ta se­ra la grande ab­sente cô­té bré­si­lien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.