Re­con­nu ac­ci­den­té du tra­vail en rai­son de son élec­tro­sen­si­bi­li­té

20 Minutes (Paris) - - GRAND PARIS -

Ce se­rait une pre­mière en France. Un homme diag­nos­ti­qué élec­tro­sen­sible a été re­con­nu vic­time d’un ac­ci­dent du tra­vail en rai­son de son in­to­lé­rance aux ondes élec­tro­ma­gné­tiques. Une dé­ci­sion ren­due fin sep­tembre par le tri­bu­nal des af­faires de Sé­cu­ri­té so­ciale (Tass) des Yve­lines. Le de­man­deur, tech­ni­cien d’un ser­vice client d’une en­tre­prise de té­lé­com­mu­ni­ca­tions, avait été vic­time d’un ma­laise fin 2013, sur son lieu de tra­vail. Diag­nos­ti­qué élec­tro­sen­sible de­puis 2011, il avait été main­te­nu au même poste, en dé­pit des pré­co­ni­sa­tions de la mé­de­cine du tra­vail.

Le Tass a es­ti­mé que « l’exis­tence d’une cause étran­gère ex­clu­sive de cet ac­ci­dent n’est pas rap­por­tée» et qu’il pou­vait être im­pu­té au tra­vail. Il a condam­né la caisse pri­maire d’as­su­rance ma­la­die à ver­ser 1 600 € au de­man­deur. Cette dé­ci­sion « ouvre une brèche pour d’autres vic­times élec­tro­sen­sibles », a sa­lué l’avo­cat du de­man­deur, par ailleurs con­seil de l’as­so­cia­tion Pour une ré­gle­men­ta­tion des an­tennes re­lais de té­lé­pho­nie mo­bile).

L’homme tra­vaillait dans une en­tre­prise de té­lé­com­mu­ni­ca­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.