« Un atout de maî­tri­ser la 4 langue la plus par­lée »

Hen­ri-IV pro­pose des cours d’arabe à ses élèves et à ceux d’autres ly­cées fran­ci­liens

20 Minutes (Paris) - - GRAND PARIS - Ban­caud

« Sa­lam aley­koum », « kay­fa ha­louk ? » Cet après-mi­di là, des mots d’arabe ré­sonnent dans les cou­loirs du ly­cée Hen­ri-IV (5e ar­ron­dis­se­ment). Constance Pri­mus, pro­fes­seure d’arabe, ac­cueille des élèves de se­conde et de pre­mière qui viennent as­sis­ter à son cours. De­puis une ving­taine d’an­nées, le ly­cée pa­ri­sien pro­pose un en­sei­gne­ment de cette langue, aus­si bien aux lycéens qu’aux élèves de pré­pa.

« Tra­vailler au Moyen-Orient »

Au dé­part, l’arabe était en­sei­gné au ly­cée Hen­ri-IV par des contrac­tuels avant d’être dis­pen­sé par deux ti­tu­laires. « Seule­ment quatre postes ont été ou­verts au Capes en 2018 et trois à l’agré­ga­tion », dé­plore Constance Pri­mus. Et alors que l’en­sei­gne­ment de l’arabe a don­né lieu der­niè­re­ment à des ru­meurs et des fan­tasmes, à Hen­ri-IV, il n’a fait l’ob­jet d’au­cun dé­bat. « Je n’ai ja­mais eu de ré­flexion de pa­rents d’élèves à ce su­jet », in­dique la pro­vi­seure Mar­tine Brey­ton. Nous ac­cueillons même pour ces cours des élèves pro­ve­nant d’une trentaine de ly­cées fran­ci­liens. » A l’ins­tar de Maïa. « Je fais de l’arabe de­puis la 6e et même si c’est contrai­gnant de me dé­pla­cer ici, je suis contente de pou­voir conti­nuer mon apprentissage », confie cette élève de se­conde du ly­cée Ra­cine (8e ar­ron­dis­se­ment). « Je fais de l’arabe de­puis deux ans et c’est un plai­sir de dé­cou­vrir un autre al­pha­bet et une ci­vi­li­sa­tion dif­fé­rente », té­moigne Fay­rouz, élève de pre­mière S à Hen­ri-IV. Les lycéens es­timent que leur maî­trise de l’arabe leur se­ra très utile, dans leur vie quo­ti­dienne et pro­fes­sion­nelle. « Quand je vais en va­cances en Tu­ni­sie, cela fa­ci­lite la com­mu­ni­ca­tion, ra­conte Ylyès. Le fait de pra­ti­quer l’arabe pour­ra aus­si nous per­mettre d’aller tra­vailler dans les pays riches du Moyen-Orient. » « L’arabe est la qua­trième langue la plus par­lée dans le monde [der­rière l’an­glais, le man­da­rin et l’es­pa­gnol], c’est donc for­cé­ment un atout de la maî­tri­ser », es­time de son cô­té Mo­ha­med.Del­phine

Deux ti­tu­laires en­seignent l’arabe au ly­cée Hen­ri-IV.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.