La fronde en marche à l’As­sem­blée

20 Minutes (Paris) - - ACTUALITÉ - L.C.

Ça y est! Après de longues trac­ta­tions, un neu­vième groupe, de 17 dé­pu­tés fron­deurs, a vu le jour mar­di à l’As­sem­blée. Par­mi eux, le dé­pu­té du Maine-et-Loire Mat­thieu Or­phe­lin, qui avait quit­té le groupe de La Ré­pu­blique en marche en fé­vrier 2019, et Cé­dric Villa­ni. Ce­la fait perdre de justesse à LREM la ma­jo­ri­té ab­so­lue.

Dès 2018, d’autres dé­pu­tés avaient quit­té le na­vire ma­cro­niste et s’étaient al­liés pour for­mer un hui­tième groupe, Li­ber­tés et ter­ri­toires. Le neu­vième groupe tien­dra-t-il ses pro­messes de li­ber­té et de vi­si­bi­li­té pour les dé­pu­tés sé­ces­sion­nistes? Bap­ti­sé «Eco­lo­gie dé­mo­cra­tie solidarité», le nou­veau groupe de­vrait s’ins­crire «ni dans la ma­jo­ri­té ni dans l’op­po­si­tion». Ce qui pose pro­blème, se­lon plu­sieurs exLREM. «Ce­la risque de res­sem­bler à un ap­pen­dice d’En marche », avance JeanMi­chel Clé­ment, dé­pu­té de la Vienne qui a quit­té le groupe en sep­tembre 2018, en désac­cord avec la loi asile et im­mi­gra­tion. «Ils pour­ront faire de l’agi­ta­tion mé­dia­tique », es­time Fran­çois-Mi­chel Lam­bert, dé­pu­té des Bouches-duR­hône qui a quit­té le groupe LREM en oc­tobre 2018. Ce der­nier est plus cir­cons­pect sur le poids politique de ce groupe, « sans par­ti der­rière, sans mi­nistre, sans per­son­na­li­té».

Le dé­pu­té Mat­thieu Or­phe­lin (exLREM) fait par­tie du nou­veau groupe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.