Avec Z Event, le stream fi­nit par payer

Le ma­ra­thon vi­déo­lu­dique se tient à Mont­pel­lier ce week-end, en fa­veur d’Am­nes­ty In­ter­na­tio­nal

20 Minutes (Paris) - - ACTUALITÉ - A Mont­pel­lier, Ni­co­las Bon­zom

En trois édi­tions, Z Event s’est im­po­sé comme l’un des évé­ne­ments ca­ri­ta­tifs in­con­tour­nables en France (et dans le monde). Ce week-end, à par­tir de ce ven­dre­di à 18 h, les strea­meurs se mo­bi­lisent pour Am­nes­ty In­ter­na­tio­nal, à tra­vers un nou­veau ma­ra­thon d’une cin­quan­taine d’heures, en se confi­nant dans un hô­tel, à Mont­pel­lier (Hé­rault).

a re­cueilli les sou­ve­nirs de Ze­ra­tor et de Dach, les Mont­pel­lié­rains à l’ori­gine du pro­jet, et ceux de Do­min­go, l’une des stars du jeu vi­déo qui les a ac­com­pa­gnés de­puis la pre­mière édi­tion. L’his­toire com­mence en 2016. Une bande de potes se réunit pour la pre­mière fois, ré­pon­dant à l’ap­pel d’un joueur belge, Athene, pour ve­nir en aide à la po­pu­la­tion éthio­pienne, en proie à la fa­mine. «Athene vou­lait créer un col­lec­tif de strea­meurs pour le­ver des fonds, ra­conte Ze­ra­tor. J’ai fait ve­nir une quin­zaine de strea­meurs dans mon sa­lon, c’était com­plè­te­ment à l’ar­rache. Mais avec une su­per am­biance. On a ré­col­té 170 000 €. Ça nous a don­né en­vie de conti­nuer. Et on a créé le Z Event.» L’an­née sui­vante, la pre­mière édi­tion du Z Event s’im­pro­vise dans un ga­rage.

L’équipe s’agran­dit de quelques stars du jeu vi­déo en ligne, dont Doig­by, Mis­ter MV ou Sar­doche. «Nous n’avions pas as­sez d’élec­tri­ci­té pour tout le monde, alors on a de­man­dé à un voi­sin de ti­rer une ral­longe géante de­puis chez lui», ra­conte en sou­riant Ze­ra­tor. « On a ré­col­té 500 000 € alors que nous n’avions mis que des moyens très mo­destes, re­prend Dach. On s’est dit qu’on pou­vait al­ler en­core plus loin.»

Cette an­née-là, Em­ma­nuel Ma­cron s’était fen­du d’un tweet pour sa­luer leur per­for­mance. Une re­con­nais­sance pour cette bande de potes. Un an plus tard, en 2018, les choses s’ac­cé­lèrent. La col­lecte fran­chit le mil­lion d’eu­ros de dons. «Pour moi, ça a été la bas­cule, re­prend Ze­ra­tor. Nous étions pour la pre­mière fois dans une salle que l’on avait louée pour l’oc­ca­sion, et ça pre­nait une vé­ri­table am­pleur.»

La pre­mière édi­tion a été im­pro­vi­sée dans un ga­rage.

«Don­ner du temps»

Jus­qu’à l’apo­théose du 22 sep­tembre 2019, où les strea­meurs sont par­ve­nus à amas­ser plus de 3,5 mil­lions d’eu­ros en un week-end pour l’Ins­ti­tut Pas­teur. «Il y a eu pen­dant très long­temps le cli­ché très né­ga­tif du joueur de jeux vi­déo en­fer­mé dans sa chambre, confie Do­min­go. Le Z Event a contri­bué à dé­mon­trer qu’on sait don­ner aus­si du temps pour les autres. » Au­jourd’hui, il leur faut choi­sir par­mi les nom­breuses as­so­cia­tions qui can­di­datent sans cesse pour par­ti­ci­per à l’évé­ne­ment. Ze­ra­tor et Dach re­çoivent entre 300 et 400 de­mandes par an. « C’est très dif­fi­cile de dire non, sou­ligne Ze­ra­tor. On es­saie de sé­lec­tion­ner de grosses as­so­cia­tions, qui ont pi­gnon sur rue, pour que les do­na­teurs sachent où va l’ar­gent.»

En 2019, les strea­meurs ont ré­col­té 3,5 mil­lions d’eu­ros pour l’Ins­ti­tut Pas­teur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.