20 Minutes (Paris)

La ma­jo­ri­té veut évi­ter les po­lé­miques

Le pro­jet de loi sur les « sé­pa­ra­tismes » est dé­bat­tu dès ce lun­di

- Thi­baut Le Gal Politics · French National Assembly · Emmanuel Macron · John the Baptist · Jean-Baptiste · National Rally · Saint-Denis

Après de longs mois de pré­pa­ra­tion, le texte contre les « sé­pa­ra­tismes » ar­rive en séance à l’As­sem­blée na­tio­nale à par­tir de ce lun­di. L’ob­jec­tif af­fi­ché du pro­jet de loi « confor­tant le res­pect des prin­cipes de la Ré­pu­blique» est de per­mettre une lutte plus ef­fi­cace contre l’is­la­misme, « ter­reau » du ter­ro­risme dji­ha­diste, se­lon l’exé­cu­tif. « C’est un texte fort, un texte qui fe­ra date », a es­ti­mé le mi­nistre de l’In­té­rieur, Gé­rald Dar­ma­nin, à l’is­sue du dé­bat en com­mis­sion spé­ciale, le 23 jan­vier. Le gou­ver­ne­ment es­père dé­sor­mais trou­ver un consen­sus sur les bancs de l’As­sem­blée.

La ques­tion du voile écar­tée

S’ap­puyant sur le dis­cours d’Em­ma­nuel Ma­cron aux Mu­reaux (Yve­lines) d’oc­tobre, le texte pré­voit des me­sures di­verses sur la neu­tra­li­té du ser­vice pu­blic, la lutte contre la haine en ligne, le contrôle ren­for­cé des as­so­cia­tions, une meilleure trans­pa­rence des cultes et de leur fi­nan­ce­ment, ou la lutte contre les cer­ti­fi­cats de vir­gi­ni­té et les ma­riages for­cés. La ma­jo­ri­té a écar­té la ques­tion du voile, po­ten­tiel­le­ment in­flam­mable. L’amen­de­ment vi­sant à l’in­ter­dire pour les pe­tites filles, por­té par les élus ma­cro­nistes Au­rore Ber­gé et Jean-Bap­tiste Moreau, a été ju­gé «ir­re­ce­vable» en amont. La com­mis­sion a aus­si écar­té l’in­ter­dic­tion du port de signes re­li­gieux os­ten­sibles dans les uni­ver­si­tés ou pour les ac­com­pa­gnants sco­laires, por­tée par des élus LR. « Il y avait un risque d’amal­game, de bles­ser nos conci­toyens de confes­sion mu­sul­mane avec des po­lé­miques sté­riles », as­sure l’élue LREM d’Isère Ca­ro­line Aba­die. Le dé­bat ris­quait aus­si de di­vi­ser la ma­jo­ri­té : « Ceux qui veulent par­ler du voile sont mi­no­ri­taires, pour­suit-elle. Mais on en a dis­cu­té en in­terne pour évi­ter l’im­plo­sion du groupe.» Les dé­bats pour­raient être plus hou­leux qu’es­pé­ré au sein de l’hé­mi­cycle, où quelque 2 650 amen­de­ments ont été dé­po­sés. Le Ras­sem­ble­ment na­tio­nal et LR ont pré­pa­ré leur contre-pro­jet et ap­pellent le gou­ver­ne­ment à des me­sures plus fermes. Du cô­té de LFI, on dé­nonce un texte stig­ma­ti­sant. « C’est une loi dis­cri­mi­nante contre les mu­sul­mans, concor­da­taire, car l’Etat n’a pas à se mê­ler des re­li­gions », as­sure l’élu in­sou­mis de Seine-Saint-De­nis Eric Co­que­rel.

«On s’at­tend à ce que les dis­cus­sions soient plus po­li­tiques, ce lun­di.» élue LREM

Ca­ro­line Aba­die,

Les dé­li­cats su­jets de l’ins­truc­tion sco­laire à do­mi­cile ou du fi­nan­ce­ment des cultes par lo­ca­tion d’im­meubles de­vraient aus­si agi­ter l’As­sem­blée. « Tous les groupes sont d’ac­cord sur l’ob­jec­tif fi­nal du texte et les dé­bats en com­mis­sion ont été de haute vo­lée, sa­lue Ca­ro­line Aba­die. Mais on s’at­tend à ce que les dis­cus­sions soient plus po­li­tiques [ce] lun­di, avec des amen­de­ments de pos­ture, comme c’est sou­vent le cas en séance.» Face aux cri­tiques de l’op­po­si­tion, la ma­jo­ri­té es­père néan­moins s’af­fi­cher unie.

 ??  ?? « C’est un texte fort», a es­ti­mé le mi­nistre de l’In­té­rieur, Gé­rald Dar­ma­nin.
« C’est un texte fort», a es­ti­mé le mi­nistre de l’In­té­rieur, Gé­rald Dar­ma­nin.

Newspapers in French

Newspapers from France