20 Minutes (Paris)

Ces cours pour­raient faire cas d’école

- Paris · Anne Hidalgo

Ce n’est pour le mo­ment qu’une ex­pé­ri­men­ta­tion, mais elle pour­rait s’étendre. De­puis le 23 jan­vier, la Mai­rie de Pa­ris ouvre au pu­blic des cours d’école et une cour de col­lège le sa­me­di. L’ob­jec­tif? Of­frir un ac­cès à des es­paces de res­pi­ra­tion, dans les­quels il est pos­sible de pra­ti­quer des ac­ti­vi­tés cultu­relles, lu­diques, spor­tives, ou tout sim­ple­ment flâ­ner. Peu uti­li­sées hors des temps sco­laires, ces cours vont aus­si nour­rir la «ville du quart d’heure», concept de l’uni­ver­si­taire fran­co-co­lom­bien Car­los Mo­re­no, re­pris par Anne Hi­dal­go du­rant sa cam­pagne pour les élec­tions mu­ni­ci­pales de 2020. C’est, se­lon la maire et ses équipes, l’idée d’avoir ac­cès à l’es­sen­tiel en quinze mi­nutes à pied ou à cinq mi­nutes à vé­lo. «Ou­vrir les cours le sa­me­di est une pre­mière étape pour faire de l’école “la ca­pi­tale” du quar­tier, son lieu cen­tral, note-t-on à la Mai­rie de Pa­ris. Elle peut de­ve­nir un es­pace ou­vert, iden­ti­fié comme lieu de convi­via­li­té.» Douze éta­blis­se­ments*, ou­verts le sa­me­di de 10 h à 17 h, sont ac­tuel­le­ment concer­nés par le dis­po­si­tif jus­qu’à fin avril. Et, au-de­là d’une idée de cam­pagne élec­to­rale, il s’agit aus­si d’une so­lu­tion pour apai­ser la vie des Pa­ri­siens dans le contexte sa­ni­taire ac­tuel. «Entre le couvre-feu, la sus­pen­sion des ac­ti­vi­tés ex­tra­s­co­laires en in­té­rieur, la crise du Co­vid-19 a un im­pact in­dé­niable sur le quo­ti­dien et l’état psy­cho­lo­gique des en­fants et des pa­rents», précise la Mai­rie.

*Re­trou­vez les éta­blis­se­ments sur pa­ris.fr

Newspapers in French

Newspapers from France