20 Minutes (Paris)

Veo­lia lance une nou­velle of­fen­sive à vau-l’eau contre Suez

- Ni­co­las Raf­fin

La guerre qui se dé­roule entre Veo­lia et Suez vient de connaître un nou­vel épi­sode re­ten­tis­sant ce week-end. Les deux mas­to­dontes spé­cia­li­sés dans les ser­vices de l’eau et des dé­chets s’af­frontent de­puis des mois dans une ba­taille bour­sière sans mer­ci. Le scé­na­rio : Veo­lia sou­haite ab­sor­ber Suez pour de­ve­nir un «cham­pion mon­dial» de son sec­teur.

Après avoir ac­quis, au­près d’En­gie, 29,9 % de Suez en oc­tobre, Veo­lia pen­sait en fi­nir avec son concur­rent en lan­çant di­manche une « offre pu­blique d’achat» (OPA). Le groupe pro­po­sait 18 € par ac­tion aux ac­tion­naires de Suez, un mon­tant su­pé­rieur au cours en Bourse, afin de les convaincre de cé­der leurs titres. Ce­la au­rait nor­ma­le­ment per­mis à Veo­lia de ra­che­ter le reste du ca­pi­tal de son concur­rent (soit 70,1 %) pour 7,9 mil­liards d’eu­ros et de contrô­ler en­tiè­re­ment l’en­tre­prise.

Mais cette OPA « in­ami­cale », car non sou­hai­tée par Suez, a été blo­quée lun­di par le tri­bu­nal de commerce de Nan­terre (Hauts-de-Seine). La jus­tice de­mande que soient exa­mi­nés les « en­ga­ge­ments d’ami­ca­li­té» de Veo­lia. En oc­tobre, cette der­nière avait en ef­fet pro­mis de ne pas lan­cer d’«OPA hos­tile» contre Suez. Dans la fou­lée, Bru­no Le Maire, le mi­nistre de l’Eco­no­mie, a lui aus­si cri­ti­qué la ma­noeuvre de Veo­lia, an­non­çant qu’il sai­sis­sait l’Autorité des mar­chés fi­nan­ciers (AMF), le gen­darme de la Bourse. L’AMF a fait sa­voir lun­di qu’elle com­mu­ni­que­rait «le mo­ment ve­nu» sur sa po­si­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France