20 Minutes (Paris)

«Il faut ap­prendre à cha­cun à de­man­der un consen­te­ment »

- Pro­pos re­cueillis par Del­phine Ban­caud Sexism · Society · Sex · Discrimination · Human Rights · Relationships & Sex · Twitter

De­puis plu­sieurs se­maines, les ins­ti­tuts d’études po­li­tiques sont tou­chés par une vague de té­moi­gnages d’étu­diants fai­sant état de vio­lences sexuelles, avec le ha­sh­tag #Scien­cesPorcs sur Twit­ter. El­la Ha­mo­nic, co­fon­da­trice de l’as­so­cia­tion Sexe & Consen­te­ment, mène un tra­vail de ter­rain pour faire évo­luer les men­ta­li­tés.

Avez-vous été sur­prise par l’am­pleur des ré­vé­la­tions de vio­lences sexuelles vé­cues par des étu­diants ?

Non. Se­lon un rap­port du Haut Con­seil à l’éga­li­té entre les femmes et les hommes pa­ru en 2020, 63 % des femmes disent avoir su­bi ou été té­moins de vio­lences sexistes ou sexuelles sur leur cam­pus. L’un des moyens les plus ef­fi­caces d’agir est une meilleure édu­ca­tion au consen­te­ment, dès l’ar­ri­vée des étu­diants sur leur cam­pus.

Com­ment ex­pli­quez-vous que la no­tion de consen­te­ment soit en­core si mal ap­pré­hen­dée ?

Ac­tuel­le­ment, le consen­te­ment n’est pas en­core as­sez pré­sent dans l’imaginaire collectif de la sexua­li­té. Il faut ap­prendre à cha­cun à de­man­der un consen­te­ment ex­pli­cite en po­sant des ques­tions simples, comme : « As-tu en­vie de faire l’amour?»

Com­ment tou­cher ceux qui ont des com­por­te­ments dé­viants ?

L’idéal se­rait d’obli­ger tous les étu­diants et les en­sei­gnants à suivre un mo­dule de pré­ven­tion des vio­lences sexuelles, comme c’est le cas dans cer­tains pays.

 ??  ?? Une ma­ni­fes­ta­tion d’étu­diants de­vant Sciences po Stras­bourg, le 12 fé­vrier.
Une ma­ni­fes­ta­tion d’étu­diants de­vant Sciences po Stras­bourg, le 12 fé­vrier.

Newspapers in French

Newspapers from France