Dans l’antre des ar­ti­sans

Les ate­liers de la ci­té Pierre Louaïl ouvrent leurs portes ce week-end

20 Minutes (Rennes) - - Grand Rennes - Jé­rôme Gic­quel * Ven­dre­di de 14 h à 19 h, sa­me­di et di­manche de 11 h à 19 h, 13-15 bd Roo­se­velt. En­trée libre.

Plan­qué le long du bou­le­vard Frank­lin Roo­se­velt, près du quar­tier Sainte-Thé­rèse, ce han­gar un peu terne et dé­cré­pi ne donne pas très en­vie de s’y aven­tu­rer. Une plaque désuète an­nonce son nom : la ci­té Pierre Louaïl. Der­rière les murs de ce lieu mé­con­nu se cachent pour­tant des ar­tistes au sa­voir-faire d’ex­cep­tion. De­puis trente ans, l’an­cienne usine de lan­daus, dé­sor­mais pro­prié­té de la ville, hé­berge cinq ar­ti­sans d’art dont la re­nom­mée dé­passe les fron­tières de la ville.

Des mé­tiers so­li­taires

Par­mi eux, Vé­ro­nique Mar­tin, sculp­trice. Voi­là trois ans qu’elle a em­mé­na­gé dans un ate­lier de 80 m² loué à la ville. Au­pa­ra­vant ins­tal­lée à Gui­chen, « per­due en pleine cam­pagne », l’ar­tiste ap­pré­cie la com­pa­gnie de ses sem­blables. « Ce­la crée une bonne dy­na­mique. Ici, on peut échan­ger, se re­fi­ler des tuyaux, par­ler de ses pe­tits sou­cis », as­sure-t-elle. Une convi­via­li­té à la­quelle Thier­ry, l’autre sculp­teur des lieux, est aus­si at­ta­ché. « On a cha­cun notre ate­lier mais c’est agréable de pou­voir ta­per la dis­cute dans le cou­loir ou se fi­ler des coups de main. Ce­la per­met d’être moins seul car on fait quand même des mé­tiers très so­li­taires », in­dique l’ar­tiste. Ce week-end, pour les Jour­nées eu­ro­péennes des mé­tiers d’art, les cinq lo­ca­taires ou­vri­ront les portes de leurs ate­liers et in­vi­te­ront une quin­zaine de col­lègues ar­ti­sans à ex­po­ser. « Les gens sont tou­jours cu­rieux de dé­cou­vrir à quoi res­semble notre pe­tit uni­vers », sou­ligne Vé­ro­nique Mar­tin.

La sculp­trice Vé­ro­nique Mar­tin est ins­tal­lée de­puis trois ans dans son ate­lier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.