Les flics dé­gainent leur plume

20 Minutes (Rennes) - - Culture - A Lyon, Ca­ro­line Gi­rar­don

Traques de tueur en sé­rie, kid­nap­pings d’en­fant… Qui de mieux pla­cé

qu’un po­li­cier pour en par­ler ? Le fes­ti­val Quais du Po­lar, qui se tient de ce ven­dre­di à di­manche à Lyon, convie trois an­ciens flics écri­vains : Ch­ris­tophe Mol­my, Ch­ris­tophe Guillau­mot et Oli­vier No­rek. La clé du suc­cès, c’est « avant tout l’écri­ture », es­time Ivan Bu­thon de la li­brai­rie L’Es­prit Livre : « Etre com­mis­saire de po­lice ne fait pas for­cé­ment de vous un bon ro­man­cier. Il faut sa­voir mettre en scène ses his­toires et cap­ti­ver le lec­teur. »

« J’ai pu goû­ter à la peur »

Le réa­lisme est la ligne di­rec­trice d’Oli­vier No­rek, lieu­te­nant à la po­lice ju­di­ciaire de Saint-De­nis pen­dant dix­huit ans et au­jourd’hui « en dis­po ». Pour les be­soins d’Entre deux mondes (éd. Mi­chel La­fon), il s’est im­mer­gé trois se­maines dans la « jungle » de Ca­lais. « J’ai pu goû­ter à la peur, aux an­goisses de cha­cun, ex­plique Oli­vier No­rek. Comme une éponge, je me suis im­pré­gné de tout ça pour re­trans­crire en­suite des émo­tions. Il faut al­ler voir les choses avant d’écrire des­sus. Pour réa­li­ser un bon livre, il faut connaître les tex­tures, les odeurs, les cou­leurs. » Le vé­cu ne suf­fit pas. En faire des tonnes non plus. « Quand je parle de cer­taines af­faires, les gens me ren­voient cette im­pres­sion que ma vie est un film, ra­conte l’au­teur. Mais au fond, je suis quel­qu’un de très or­di­naire, qui a sim­ple­ment été face à des si­tua­tions ex­tra­or­di­naires. »

Oli­vier No­rek est in­vi­té au fes­ti­val lyon­nais, qui a lieu jus­qu’à di­manche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.