Les tou­ristes mal par­tis

A l’heure des per­tur­ba­tions dans les trains et les avions, les tou­ristes re­voient leurs plans pour les va­cances. Ce qui in­quiète les pro­fes­sion­nels du sec­teur.

20 Minutes (Rennes) - - News - Del­phine Ban­caud

Pé­na­li­sés lors­qu’ils tra­vaillent, mais aus­si pen­dant leurs congés. La grève à la SNCF* et celle à Air France obligent cer­tains usa­gers à prendre leur vé­hi­cule pour pro­fi­ter, mal­gré tout, des va­cances de Pâques – elles ont dé­jà com­men­cé pour la zone A, et dé­mar­re­ront ven­dre­di pour la zone C. Avant ce­la, ils au­ront ten­té de « se faire rem­bour­ser leur billet », in­dique Jean-Pierre Mas, pré­sident des En­tre­prises du Voyage. Mais, s’ils avaient ré­ser­vé un hô­tel et payé des arrhes, « ceux-ci se­ront per­dus, sauf si l’hô­te­lier fait un geste com­mer­cial ».

« Les hô­tels per­dants »

Ceux ne dis­po­sant pas de voi­ture se tournent, eux, vers le co­voi­tu­rage, voire les cars, au risque de « payer leur place plus cher, puis­qu’elle au­ra été ache­tée au der­nier mo­ment », rap­pelle Di­dier Ari­no, di­rec­teur du ca­bi­net Pro­tou­risme. Beau­coup dé­cident d’écour­ter leurs va­cances, voire de les an­nu­ler, tout bon­ne­ment. « Les hô­tels du lit­to­ral at­lan­tique, très ac­ces­sible en train, ont dé­jà en­re­gis­tré de 10 à 30 % d’an­nu­la­tion sur les va­cances de prin­temps », constate Di­dier Ari­no. « Et les éta­blis­se­ments si­tués dans les grandes villes (Mar­seille, Bor­deaux, Nantes, Stras­bourg…) vont être les grands per­dants de l’his­toire », avance Di­dier Che­net, pré­sident du GNI-Syn­hor­cat. En­fin, les Fran­çais n’ayant en­core rien ré­ser­vé risquent de ne pas le faire, en­core plus frei­nés par les condi­tions mé­téo. Ro­land Hé­guy, pré­sident de la prin­ci­pale or­ga­ni­sa­tion des hô­te­liers fran­çais, l’UMIH, an­ti­cipe ain­si « une baisse de 10 % de taux d’oc­cu­pa­tion pour le mois d’avril, soit une perte de 150 mil­lions d’eu­ros ». Les tou­ristes étran­gers vien­dront-ils à la res­cousse des hô­te­liers ? Di­dier Che­net en doute : « Les chaînes amé­ri­caines se font un plai­sir de mon­trer des images de trains à l’ar­rêt. » Pour Jean Pierre Mas, « ces grèves risquent d’écor­ner l’image de la France ».

* Le tra­fic dans les gares de­vrait, ce lun­di, res­ter très per­tur­bé, avec un TGV sur cinq, un Tran­si­lien et un TER sur trois et un In­ter­ci­tés sur six.

A la gare de Lille, le 2 avril.

Une voya­geuse à Mar­seille, sa­me­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.