Faut-il ou­vrir les su­per­mar­chés le di­manche ?

Le tri­bu­nal a an­nu­lé l’in­ter­dic­tion d’ou­ver­ture des grandes sur­faces

20 Minutes (Rennes) - - Grand Rennes - Ca­mille Al­lain

Ils rou­vri­ront dès di­manche. A La Mé­zière et Dom­loup, les ma­ga­sins In­ter­mar­ché ou­vri­ront leurs portes aux clients di­manche ma­tin, pro­fi­tant de l’an­nu­la­tion de l’ar­rê­té pré­fec­to­ral pro­non­cée par le tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif de Rennes. « Cette dé­ci­sion est juste. Il y a une loi en France qui nous au­to­rise à ou­vrir. Il faut qu’elle soit ap­pli­quée et qu’on ar­rête de né­go­cier ça entre amis de la po­li­tique lo­cale », es­time Tho­mas Mo­nange, gé­rant de l’In­ter­mar­ché de Dom­loup..

« Notre par­king est plein »

De­puis son pas­sage sous l’en­seigne In­ter­mar­ché en 2014, Tho­mas Mo­nange a tou­jours ou­vert le di­manche, jus­qu’au 4 mars. « Il y avait un re­cours de­vant le tri­bu­nal de grande ins­tance. Je ris­quais 12 000 € à 15 000 € de pé­na­li­tés par jour. » La loi au­to­rise les grandes sur­faces ali­men­taires à ou­vrir le di­manche ma­tin, à condi­tion qu’elles fassent moins de 2 500 m². Dans le pays de Rennes, un ac­cord,

trans­for­mé en ar­rê­té pré­fec­to­ral, in­ter­dit ces ou­ver­tures pour les sur­faces de plus de 700 m². « Nous vou­lions évi­ter le re­cours mas­sif au tra­vail du di­manche », rap­pelle Ho­no­ré Puil, l’élu à l’ori­gine de cet ac­cord. Pour les pro­prié­taires de ma­ga­sins, la de­mande est là. « Notre par­king est plein tous les di­manches ma­tin. C’est bien que nous ré­pon­dons à un be­soin », té­moigne le gé­rant d’In­ter­mar­ché Dom­loup. La crainte des syn­di­cats, c’est que l’an­nu­la­tion de l’ar­rê­té ne fasse tache d’huile. « J’ai peur que tout le monde se mette à ou­vrir sous la pres­sion, même ceux qui ne veulent pas », es­time Fa­brice Le Res­tif de Force Ou­vrière.

Les grandes sur­faces ont ob­te­nu gain de cause de­vant la jus­tice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.