A table, Ma­nu !

Conflits so­ciaux, blo­cages dans les facs, Notre-Dame-des-Landes... L’in­ter­ven­tion du pré­sident Ma­cron au « 13 Heures » de TF1, ce jeu­di, est par­ti­cu­liè­re­ment at­ten­due.

20 Minutes (Rennes) - - La Une - Ni­co­las Raf­fin

Grand oral ou simple coup de com? Res­té dis­cret jus­qu’à pré­sent face aux contes­ta­tions so­ciales, le chef de l’Etat Em­ma­nuel Ma­cron lance ce jeu­di son of­fen­sive mé­dia­tique, au « 13 Heures » de TF1. Sur le fond, que peut-on at­tendre de l’in­ter­view ?

Grève à la SNCF : ex­pli­ca­tions et fer­me­té. « En ma­tière d’ex­pli­ca­tion, nous n’en fai­sons ja­mais assez », au­rait ex­hor­té mar­di le Pre­mier mi­nistre, pen­dant une réunion à huis clos avec les dé­pu­tés LREM. Em­ma­nuel Ma­cron ne de­vrait pas dire autre chose. Pour­tant, la me­nace d’un dur­cis­se­ment de la grève est réelle. Comme l’a re­le­vé Li­bé­ra­tion, les as­sem­blées gé­né­rales de che­mi­nots de la gare du Nord (la plus grande gare d’Eu­rope en ma­tière de tra­fic) et de la gare Saint­La­zare à Pa­ris ont dé­ci­dé d’une grève re­con­duc­tible chaque jour à par­tir de ven­dre­di. Pour Ro­ger Dillen­se­ger, se­cré­taire gé­né­ral de l’Un­sa-Fer­ro­viaire, l’en­tre­tien té­lé­vi­sé d’Em­ma­nuel Ma­cron est l’oc­ca­sion d’avoir « des avan­cées » pour « sor­tir po­si­ti­ve­ment d’un conflit qui s’en­lise ».

Blocage des uni­ver­si­tés : la ré­forme, rien que la ré­forme. Les am­phis sont tou­jours aus­si sur­chauf­fés contre la ré­forme de l’ac­cès à l’uni­ver­si­té. A en croire Ben­ja­min Gri­veaux, Em­ma­nuel Ma­cron ne compte pas cé­der. « Le gou­ver­ne­ment en­tend pour­suivre la ré­forme en­ga­gée pour per­mettre à chaque étu­diant de réus­sir », a af­fir­mé le porte-pa­role du gou­ver­ne­ment à la sor­tie du Conseil des mi­nistres, mer­cre­di.

Fonc­tion pu­blique : la co­lère pas en­core en­ten­due. Sept syn­di­cats de fonc­tion­naires ap­pellent à une nou­velle jour­née de grève et de ma­ni­fes­ta­tions le 22 mai, contre la sup­pres­sion de postes no­tam­ment. Pour Fré­dé­ric Da­bi, di­rec­teur gé­né­ral ad­joint de l’Ifop, « s’il y a une ca­té­go­rie qui se sent par­ti­cu­liè­re­ment mal ai­mée par l’ac­tion pré­si­den­tielle, c’est bien la fonc­tion pu­blique. Mais, vu le for­mat de l’émis­sion, pré­sen­tée comme le moyen de faire un bi­lan de l’ac­tion pré­si­den­tielle, je vois mal Em­ma­nuel Ma­cron se lan­cer dans un dis­cours ca­té­go­riel. »

Eva­cua­tion de NDDL : une pause peu pro­bable. Mer­cre­di, deux dé­pu­tés LREM ont ré­cla­mé une pause dans l’éva­cua­tion des oc­cu­pants illé­gaux de la ZAD de Notre-Da­medes-Landes (Loire-At­lan­tique), com­men­cée lun­di. Une op­tion aus­si­tôt ba­layée par Edouard Phi­lippe de­vant l’As­sem­blée. Em­ma­nuel Ma­cron ne de­vrait pas contre­dire la pa­role de son Pre­mier mi­nistre. « Par rap­port aux couacs des quin­quen­nats Hol­lande et Sar­ko­zy, l’exé­cu­tif ac­tuel joue à plein sur la co­hé­rence, rap­pelle Fré­dé­ric Da­bi. L’éva­cua­tion de la ZAD, même si Em­ma­nuel Ma­cron a en­ter­ré le pro­jet d’aé­ro­port, est plu­tôt sou­te­nue par l’opi­nion au nom de cette co­hé­rence. »

Le chef de l’Etat est l’in­vi­té du « 13 Heures » de TF1 ce jeu­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.