Ma­dame Mon­sieur ont pré­pa­ré le ter­rain en Is­raël

Le duo qui re­pré­sen­te­ra la France à l’Eurovision a par­ti­ci­pé à l’évé­ne­ment Is­rael Cal­ling, à Tel-Aviv

20 Minutes (Rennes) - - News - De notre en­voyé spé­cial à Tel-Aviv (Is­raël), Fa­bien Ran­danne

Une Bri­tan­nique, trois Géor­giens, deux Fran­çais et un Is­lan­dais montent dans un au­to­car. Ce qui res­semble au dé­but d’une blague n’est qu’un ins­tan­ta­né ba­nal d’Is­rael Cal­ling, un évé­ne­ment qui, de di­manche à mer­cre­di, a réuni une ving­taine de can­di­dats de l’Eurovision 2018 à Tel-Aviv, dont Ma­dame Mon­sieur, le duo qui dé­fen­dra les chances hexa­go­nales en fi­nale de l’Eurovision, le 12 mai à Lis­bonne (Por­tu­gal) avec la chan­son « Mer­cy ».

« Une am­biance de co­lo »

Au pro­gramme, des vi­sites tou­ris­tiques, des ren­contres avec les mé­dias in­ter­na­tio­naux et, en point d’orgue, un grand concert gra­tuit sur la place Yitz­hak-Ra­bin. Mar­di soir, plus de 10 000 per­sonnes étaient au ren­dez-vous pour ap­plau­dir les ar­tistes, dont Emi­lie Satt et Jean-Karl Lu­cas, alias Ma­dame Mon­sieur. Les Fran­çais ont été par­mi les plus ac­cla­més de la soi­rée. Edoar­do Gras­si, lui, était aux anges. Le chef de la dé­lé­ga­tion tri­co­lore fait tout de­puis sa prise de fonc­tion, il y a trois ans, pour re­pla­cer la France comme une na­tion avec la­quelle il faut comp­ter à l’Eurovision. « On tra­vaille beau­coup sur notre image à l’étran­ger, ex­plique-t-il Ces évé­ne­ments nous per­mettent de nous mon­trer, de voir ce que les autres pays pro­posent, de créer des liens entre les dif­fé­rents ar­tistes. » Amir, qui a of­fert une sixième place à l’Eurovision à la France en 2016, connaît bien la di­men­sion stra­té­gique de ces ren­dez-vous. « C’est une forme de lob­bying, ana­lyse l’in­ter­prète de “J’ai cher­ché” ve­nu sa­luer Ma­dame Mon­sieur après le concert. Quand le grand pu­blic ouvre le jour­nal, on ne lui parle que des fa­vo­ris. Il est donc im­por­tant d’être dans les ra­dars des

mé­dias étran­gers, pour fi­gu­rer dans la liste des ar­tistes à suivre dont ils vont par­ler. » A Tel-Aviv, Jean-Karl Lu­cas et Emi­lie Satt étaient sur­pris d’être re­con­nus dans la rue. Ils ont pro­fi­té à fond de l’ex­pé­rience : « Il y a une am­biance de co­lo. On a aus­si l’oc­ca­sion de ren­con­trer les autres can­di­dats. C’est gé­nial de pou­voir pas­ser du temps avec eux, de dis­cu­ter. On est tous en train de vivre la même ex­pé­rience com­plè­te­ment dingue. »Tel-Aviv n’est pas la der­nière date de la tour­née « pré-Eurovision » de Ma­dame Mon­sieur. Après avoir par­ti­ci­pé au concert de Londres la se­maine pas­sée, ils se­ront ce wee­kend à Am­ster­dam puis à Ma­drid, le 21 avril, pour conqué­rir les coeurs eu­ro­péens.

Jean-Karl Lu­cas (à g.) et Emi­lie Satt au­tour d’Amir, à Tel-Aviv, mar­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.