L’ac­ci­dent de train de Saint-Mé­dard à l’heure du pro­cès

Il y a six ans, un ac­ci­dent de train à Saint-Mé­dard-sur-Ille avait fait trois morts

20 Minutes (Rennes) - - LA UNE - Ca­mille Al­lain

« Ce pro­cès ne me re­don­ne­ra ja­mais ma san­té, mais au moins ça per­met­tra de re­fer­mer ce dos­sier. » De­puis plus de six ans, il ne se passe pas une jour­née sans qu’elle y pense. Le 12 oc­tobre 2011, Ma­rie-Louise était à bord du TER qui a per­cu­té un ca­mion au pas­sage à ni­veau nu­mé­ro 11 à Saint-Mé­dard-sur-Ille. L’ac­ci­dent avait fait trois morts et des di­zaines de bles­sés.

« Pas in­évi­table »

Toute la se­maine, la SNCF et le chauf­feur du ca­mion, qui s’en est sor­ti in­demne, se­ront ju­gés de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Rennes. Un pro­cès qui doit per­mettre d’éta­blir les res­pon­sa­bi­li­tés de cha­cun. Celle du chauf­feur du ca­mion n’est pas contes­tée. Ce der­nier s’est en­ga­gé alors que le feu rouge était en­clen­ché, avant que son vé­hi­cule ne reste coin­cé au mi­lieu des voies. Celle de la SNCF reste à prou­ver. « Elle n’est pas cou­pable de tout. Mais cet ac­ci­dent

n’était pas in­évi­table », es­time Gé­rard Chem­la, avo­cat des par­ties ci­viles. L’avo­cat es­père prou­ver l’in­ac­tion de la SNCF mal­gré la dan­ge­ro­si­té de ce pas­sage. « Trois ac­ci­dents s’étaient dé­jà pro­duits au même en­droit. Pour cha­cun, le bu­reau en­quête ac­ci­dent a clai­re­ment po­sé la ques­tion de sa dan­ge­ro­si­té pour les poids-lourds. » Des ac­cu­sa­tions que la SNCF en­tend contes­ter. Pour l’avo­cat Thier­ry Dal­mas­so, « il n’y a rien à re­pro­cher » à son client, « sauf à faire l’amal­game entre des ac­ci­dents qui n’ont rien à voir entre eux. C’est une faute de conduite qui est seule à l’ori­gine de cet ac­ci­dent dra­ma­tique. » Le pro­cès doit s’ache­ver vendredi.

Le pro­cès doit éta­blir les res­pon­sa­bi­li­tés de l’ac­ci­dent de 2011.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.