Les sup­por­ters verts dans le vi­seur

20 Minutes (Rennes) - - SPORTS - A Lyon, J.L.

De­puis de longs mois, les fans de Saint-Etienne, qui se rend à Pa­ris ven­dre­di (20 h 45), ont du mal à as­sis­ter aux matchs de leur équipe de coeur. Que ce soit dans leur antre de Geof­froy-Gui­chard, où la sai­son a re­pris avec deux huis clos par­tiels, mais aus­si à l’ex­té­rieur, où les dé­pla­ce­ments sont de plus en plus contrô­lés. Der­nier exemple en date, un ar­rê­té pré­fec­to­ral a li­mi­té le par­cage vi­si­teur du stade de la Mos­son, à Mont­pel­lier, à 400 Sté­pha­nois, lors de la 3e jour­née de L1, le 25 août.

Un trai­te­ment par­ti­cu­lier ?

« La spé­ci­fi­ci­té de l’ASSE est d’avoir l’un des plus im­por­tants contin­gents de sup­por­ters en France et de se dé­pla­cer en nombre par­tout, in­dique Ni­co­las Hour­cade, so­cio­logue spé­cia­liste des sup­por­ters de foot. Ils mo­bi­lisent donc beau­coup de forces de l’ordre. Mais, s’ils sont dans l’oeil du cy­clone au­près de la LFP et des pré­fec­tures, c’est sur­tout lié à leur im­por­tante uti­li­sa­tion de fu­mi­gènes.» Une pro­blé­ma­tique py­ro­tech­nique qui « em­poi­sonne le foot fran­çais », se­lon Ré­gis Jua­ni­co, dé­pu­té Nou­velle Gauche. Le conseiller dé­par­te­men­tal de la Loire a in­ter­pel­lé le mi­nis­tère de l’In­té­rieur sur les moyens pu­blics « dis­pro­por­tion­nés » dé­ployés (80 forces de l’ordre) pour em­pê­cher un dé­pla­ce­ment de 200 Sté­pha­nois à Mo­na­co en mai. La ré­ponse évoque « un fort an­ta­go­nisme entre les sup­por­ters des deux clubs ». Pour­tant, Mo­na­co et Saint-Etienne sont loin d’être ri­vaux…

Les sup­por­ters des Verts su­bissent la ré­pres­sion des pou­voirs pu­blics.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.