Quand les pe­tits montrent la voie

Focus sur le rôle des en­fants dans une mo­bi­li­té plus verte à l’oc­ca­sion de Mo­bil’ac­teurs

20 Minutes (Rennes) - - MAGAZINE - Mi­reille Four­naise

Pas de pot pour les voi­tures ! Rennes Mé­tro­pole pro­fite de la se­maine eu­ro­péenne de la mo­bi­li­té pour lan­cer la 5e édi­tion du dé­fi Mo­bil’ac­teurs. Du 17 au 30 sep­tembre, les par­ti­ci­pants sont in­vi­tés à se dé­pla­cer sans leur voi­ture. Le concours « Les Pe­tits Mo­bil’ac­teurs » fait par­tie de l’opé­ra­tion. Il ré­com­pense l’école où le plus d’élèves au­ront uti­li­sé des moyens al­ter­na­tifs à la voi­ture comme la marche, le vé­lo ou la trot­ti­nette. « La réaction des en­fants a été très po­si­tive, ils sont hy­per pre­neurs de ce genre de dé­fi », ra­conte Da­niel Sal­mon, pro­fes­seur à l’école Eu­gè­nePot­tier. L’ini­tia­tive est un moyen pour le corps en­sei­gnant de trans­mettre aux en­fants un mes­sage plus large sur le res­pect de l’en­vi­ron­ne­ment et leur don­ner de bons ré­flexes, qu’ils ap­pliquent sou­vent mieux que les grands. « Lorsque l’on passe un mes­sage à un adulte, il est noyé au mi­lieu des pro­blèmes de la jour­née ou de la se­maine, ex­plique Yann Chas­satte, édu­ca­teur en­vi­ron­ne­ment au sein de l’as­so­cia­tion L’Ate­lier vert. Les en­fants eux, ab­sorbent mieux car ils sont plus sen­sibles, ils vivent dans l’émotion di­recte. Le vi­vant, plantes et ani­maux, les pas­sionne. Ils sont en­core dans la dé­cou­verte pure et l’émer­veille­ment, avec moins de filtres so­ciaux ou d’in­hi­bi­tions psy­cho­lo­giques que leurs pa­rents. » « Du coup, l’ob­jec­tif de cette opé­ra­tion, c’est aus­si que les en­fants en parlent à leurs pa­rents et qu’en­suite les tra­jets pour les loi­sirs se fassent éga­le­ment sans la voi­ture », ex­plique Da­niel Sal­mon. « Ce­pen­dant, il faut faire at­ten­tion à ne pas mettre tout sur les épaules des en­fants. C’est un tra­vers que j’ob­serve sou­vent, re­marque Yann Chas­satte. Les phrases comme “les ci­toyens du fu­tur”, “ils sont l’ave­nir de la pla­nète”, servent trop sou­vent à dé­doua­ner des adultes qui ne sont pas prêts à faire des ef­forts au­jourd’hui. »

Si les pa­rents ne se mo­tivent pas aus­si, peu de chances que les bons ré­flexes ap­pris à l’école portent leurs fruits. Mo­bil’ac­teurs est donc l’oc­ca­sion d’im­pul­ser une dy­na­mique col­lec­tive en fa­mille. « Lorsque l’un se dé­mo­tive, l’autre peut l’en­cou­ra­ger », as­sure l’édu­ca­teur. Un ef­fet de groupe qui fonc­tionne bien, aus­si entre les fa­milles par­ti­ci­pantes. « Des pa­rents m’ont dit que leur en­fant n’ar­rê­tait pas de ré­cla­mer de sa­voir faire du vé­lo sans les rou­lettes comme ses co­pains », illustre Si­grid Azouz-Me­nard, di­rec­trice de l’école ma­ter­nelle Cham­pion de Ci­cé qui or­ga­nise une grande ran­don­née vé­lo en fin d’an­née. Pen­ser à la pla­nète ne peut pas s’ar­rê­ter à une se­maine par an.

« Ils sont en­core dans la dé­cou­verte pure et l’émer­veille­ment. » Yvon Chas­satte

La mo­bi­li­té à vé­lo, sans les rou­lettes, est une ha­bi­tude à prendre !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.