Des jour­nées très Net

Et si, ce week-end, vous pro­fi­tiez des mo­nu­ments de­puis votre ca­na­pé ? Grâce à des dis­po­si­tifs nu­mé­riques et à la réa­li­té vir­tuelle, des vi­sites s’offrent à vous, sans at­tendre.

20 Minutes (Rennes) - - GRAND RENNES - Jé­rôme Gic­quel

C’est un bâ­ti­ment sans charme ca­ché sur le site de l’Hô­tel-Dieu. A l’in­té­rieur, le con­ser­va­toire du pa­tri­moine hos­pi­ta­lier a des airs de ca­bi­net des cu­rio­si­tés où s’en­tassent 6000 ob­jets mé­di­caux en tout genre. « C’est im­por­tant de conser­ver et de mon­trer tout ce ma­té­riel pour voir comment la mé­de­cine a évo­lué au fil des siècles », sou­ligne An­nic’k Le Mes­cam, pré­si­dente du con­ser­va­toire du pa­tri­moine hos­pi­ta­lier de Rennes.

Des ins­tru­ments de tor­ture

A la vue de cer­tains ins­tru­ments, il n’est pas rare que le vi­si­teur blê­misse tant ce­la res­semble à de la tor­ture. Exemple avec ce casque mé­tal­lique uti­li­sé pour re­cons­truire les gueules cas­sées pen­dant la Pre­mière guerre mon­diale. Ou cette clé de Ga­ren­geot du XVIIIe siècle, uti­li­sée par les den­tistes pour ar­ra­cher des dents. « Ce­la ar­ri­vait qu’ils ar­rachent un mor­ceau de mâ­choire », s’amuse An­nic’k Le Mes­cam. Ou­vert il y a six ans, le con­ser­va­toire en­ri­chit chaque an­née sa col­lec­tion avec des dons de la part d’hô­pi­taux ou de par­ti­cu­liers. Le site de l’Hô­tel-Dieu étant en pleine mé­ta­mor­phose, se pose dé­sor­mais la ques­tion de l’ave­nir du con­ser­va­toire. « On de­vrait res­ter à l’Hô­tel-Dieu. Peut-être pas au même en­droit mais en tout cas sur le site », in­dique An­nic’k Le Mes­cam.

En­vie de voir des oeuvres et de pro­fi­ter des 35es Jour­nées du pa­tri­moine, sa­me­di et di­manche, sans avoir à sup­por­ter les in­ter­mi­nables files d’at­tente? Si vous pré­fé­rez vous culti­ver de­puis votre ca­na­pé ou bien dé­cou­vrir des lieux loin de chez vous, c’est au­jourd’hui pos­sible grâce à des ini­tia­tives nu­mé­riques. De­puis quelques an­nées, In­ter­net et la réa­li­té vir­tuelle ont in­ves­ti l’uni­vers du pa­tri­moine, pro­po­sant des conte­nus li­bre­ment ac­ces­sibles au grand pu­blic.

Réa­li­té aug­men­tée

Vi­si­ter le Grand Pa­lais à Pa­ris ou le châ­teau d’An­gers en res­tant chez soi, c’est ce que pro­pose Google Art Pro­ject (art­sand­cul­ture.google.com), un ser­vice pro­po­sé par le géant du Net. En quelques clics, l’in­ter­naute peut na­vi­guer dans les salles du mu­sée choi­si, na­vi­guer de salles en salles et zoo­mer sur quelques oeuvres. « Nous tra­vaillons avec de nom­breux mu­sées et mo­nu­ments fran­çais à qui nous pro­po­sons des nu­mé­ri­sa­tions d’oeuvres en ul­tra haute dé­fi­ni­tion, mais éga­le­ment la nu­mé­ri­sa­tion Street View de leurs mo­nu­ments », ex­plique Ma­rie Tan­guy, res­pon­sable com­mu­ni­ca­tion et re­la­tions pu­bliques chez Google. « Nous nu­mé­ri­sons à chaque fois des lieux in­ac­ces­sibles au grand pu­blic, parce qu’ils sont trop fra­giles, se­crets ou dan­ge­reux », ajoute Google. En tout, une ving­taine de mu­sées et mo­nu­ments sont ac­ces­sibles au grand pu­blic, par­mi les­quels le châ­teau de Ver­sailles, la Cinémathèque fran­çaise, l’Ins­ti­tut du monde arabe, les châ­teaux de la Loire, le mu­sée de la Mon­naie de Pa­ris, le Pa­lais-Bour­bon, l’hô­tel de Las­say mais aus­si le pont du Gard ou en­core le mu­sée d’Art clas­sique de Mou­gins. Plus im­pres­sion­nant, la réa­li­té aug­men­tée per­met au vi­si­teur de plon­ger vir­tuel­le­ment dans l’his­toire des mo­nu­ments. Une start-up fran­çaise, His­to­ve­ry, s’est spé­cia­li­sée dans ce cré­neau il y a cinq ans. Grâce à ce pro­cé­dé, l’in­ter­naute prend « le contrôle de la vi­site et peut ac­cé­der à ce qui n’est pas ac­ces­sible comme une pièce, un bureau », pré­cise Bru­no de Sa Mo­rei­ra, le co­fon­da­teur d’His­to­ve­ry qui mul­ti­plie les col­la­bo­ra­tions avec les mu­sées et mo­nu­ments fran­çais. Plu­sieurs em­blé­ma­tiques lieux cultu­rels sont ain­si ac­ces­sibles au grand pu­blic en réa­li­té aug­men­tée, comme le pa­lais des Papes à Avi­gnon, le châ­teau de Blois, la Concier­ge­rie de Pa­ris ou bien en­core le Air­borne Mu­seum en Nor­man­die.

Des ob­jets de toutes les spé­cia­li­tés mé­di­cales sont ex­po­sés au con­ser­va­toire.

Un em­ployé de Google en train de pho­to­gra­phier en 3D le jar­din du châ­teau de Che­non­ceau (Indre-et-Loire).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.