La BD s’in­vite sur vos ta­blettes et smart­phones

Un pro­jet de BD nu­mé­rique se­ra pré­sen­té à Saint-Ma­lo

20 Minutes (Rennes) - - GRAND RENNES - Jé­rôme Gic­quel

Avec 43 mil­lions d’exem­plaires ven­dus en 2017, le mar­ché de la bande des­si­née se porte bien en France. Ce­lui de la BD nu­mé­rique reste, lui, beau­coup plus confi­den­tiel. Mar­gi­nal même, par rap­port à cer­tains pays asia­tiques où la lec­ture de man­gas sur smart­phone est cou­rante. Ce­la n’a pas em­pê­ché deux Ren­nais de se lan­cer dans l’aven­ture. L’un est dé­ve­lop­peur, Yan­nick, l’autre est au­teur de BD et illus­tra­teur, J.H. En­semble, ils planchent de­puis plu­sieurs mois sur la BD nu­mé­rique La pro­chaine Nuit sans lune, qui se­ra pré­sen­tée ce week-end à Quai des Bulles.

Le ré­cit en­ri­chi d’ef­fets

Une sa­ga à sus­pens de sept épi­sodes se dé­rou­lant en 1943 en Bre­tagne Nord, dans la­quelle le par­cours de quatre hommes, tous liés par la guerre, s’en­tre­mêle. « Ce n’est pas une adap­ta­tion d’une BD dé­jà exis­tante. Elle a été conçue spé­cia­le­ment pour les écrans », as­sure J.H. Une fois l’ap­pli­ca­tion té­lé­char­gée, le lec­teur fait dé­fi­ler les des­sins d’un simple tap sur son écran. Au fil de

l’his­toire, il dé­couvre quelques ef­fets vi­suels ou des petites sé­quences ani­mées qui viennent en­ri­chir le ré­cit. « On tire par­ti des nou­veaux ou­tils qui ap­portent une ex­pé­rience in­édite au lec­teur. Il ne faut pas non plus que ce soit trop gad­get, car l’uti­li­sa­teur doit res­ter lec­teur et non pas spec­ta­teur », pour­suit J.H.

Outre l’as­pect créa­tif, la BD nu­mé­rique a aus­si l’avan­tage, se­lon lui, d’être beau­coup plus fa­cile à pro­duire. « Il n’y a pas de coût d’im­pres­sion ni de stock à gé­rer. On peut aus­si la dif­fu­ser dans le monde en­tier en tra­dui­sant les oeuvres sans trop de frais », dé­taille-t-il.

Le des­si­na­teur J.H, qui sou­haite res­ter ano­nyme, pré­sente sa BD.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.